Fichiers pédophiles

11 mai 2009 13:15; Act: 11.05.2009 22:33 Print

«Cette affaire a pris une proportion épouvantable»

par Frédéric Nejad - Le procès de l’ex-cadre de la Radio romande a abouti à une suspension d’audience, hier. Son épouse est venue témoigner.

Une faute?

Un juge d’instruction avait infligé en décembre à Henri* 10 jours-amendes à 100 fr. avec sursis pendant deux ans pour avoir téléchargé sur internet des images pornographiques dures. Il avait fait recours. S’il reconnaît avoir téléchargé des images de jeunes femmes nues dans des poses très suggestives sur des sites pornos, l’ex-adjoint de la direction de la Radio suisse romande (RSR) jure que tout était légal. Et le transfert des fichiers litigieux sur un serveur au travail dû à une synchronisation involontaire avec son smartphone. Le procureur général souligne qu’il avait reconnu lors de l’enquête avoir été un temps «attiré par de très jeunes femmes», sans pour autant ressentir des penchants pour des adolescentes. Or, sur les plus de 300 images pornos retrouvées à la RSR, 13 mettaient en scène des filles de 12 à 15 ans (mais sans objet dans leur sexe, contrairement à ce que l’informaticien de la RSR Jorge Resende affirmait). Ce sont ces photos qui tombent sous le coup de la loi. En larmes et en colère, Henri a clamé son aversion pour la pédophilie. Alors d’où viennent ces photos? Sa femme est venue témoigner de l’honnêteté et de l’exemplarité du mari et du père qu’est Henri: «Cette affaire a pris une proportion épouvantable, cela juste pour quelques images retrouvées de manière regrettable à la RSR.»

*prénom d’emprunt

Les commentaires les plus populaires

  • Rolande le 12.05.2009 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    Mystère

    Chapeau à la famille Resende de résister à de pareilles inepsies. Peut-on m'expliquer pourquoi le nom de l'informaticien apparaît et pas celui de l'ex-cadre condamné en première instance? Quel est l'intérêt public de diffuser le nom de l'un et pas de l'autre? L'un le mérite-t-il plus que l'autre?

  • F_Etienne le 12.05.2009 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    ARRETEZ LES FRAIS !

    Pour ce volet de l'affaire il y a eu téléchargement. C'est clair, net. Le CP a puni correctement. Le recours mérite un jugement final. Rapidement, sans tergiversations, bon père de famille ou pas.

  • fj le 12.05.2009 11:26 Report dénoncer ce commentaire

    @Lenore

    Hum ! ... "Il vaudrait mieux ne pas télécharger de telles images !" ... c'est probablement ça que tu voulais dire non ? Enfin, j'espère...

Les derniers commentaires

  • tueurs d'enfants le 21.05.2009 22:51 Report dénoncer ce commentaire

    A qui appartenait les photos au départ

    Quelle misère morale que notre monde, on se croirait au Moyen-Age, il faut croire que depuis que l'homme a appris à marcher avec 2 pattes, l'intelligence a dû mal à grimper.

  • michel le 19.05.2009 20:56 Report dénoncer ce commentaire

    De bien belle photos

    Resede à ce qu'il mérite. point fini. Que vient faire dieu dans ce bateau. Il a téléchargé ses photos, OK. ET APRES. !!!!!!!!!!!!!! Reconfirmer le 1 er jugement, et basta.

  • Patrick le 12.05.2009 17:06 Report dénoncer ce commentaire

    et euh, ils font quoi ?

    Pourquoi il n'y a pas d'investigation plus sérieuses ?

  • Patrick le 12.05.2009 13:16 Report dénoncer ce commentaire

    10 jours/100 CHF

    Ah ouais ? pour des images plus que douteuses... ca coute pas cher en Suisse les peines contre les pédophiles... moins cher qu'un dépassement de vitesse: dépassement sur autoroute entre 41 et 45 km/h :l'amende peut monter jusqu'à 20% du revenu , retrait et 3 jours de prison ferme.

  • Rolande le 12.05.2009 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    Mystère

    Chapeau à la famille Resende de résister à de pareilles inepsies. Peut-on m'expliquer pourquoi le nom de l'informaticien apparaît et pas celui de l'ex-cadre condamné en première instance? Quel est l'intérêt public de diffuser le nom de l'un et pas de l'autre? L'un le mérite-t-il plus que l'autre?