Vaud

17 mai 2018 06:51; Act: 17.05.2018 06:51 Print

Le boss du FC Le Mont a longtemps dribblé l’AVS

par Christian Humbert - Des centaines de milliers de francs de salaires n'ont jamais été déclarés. Serge Duperret assume. Et paie...

storybild

Le procureur a estimé que le président du club de foot avait été dépassé par la tâche administrative. (Photo: Patrick Martin / 24heures)

Une faute?

Le FC Le Mont était mené à la bonne franquette, avec une comptabilité lacunaire. Des années durant, les salaires des joueurs, entraîneurs ou masseurs, tant dans les ligues inférieures qu’en Challenge League, n’ont pas été déclarés. Le président, Serge Duperret, pourtant patron d’une entreprise d’une centaine d’employés, dribblait les lois sur l’AVS, les accidents et la prévoyance professionnelle. Il n’a conservé aucun montant pour lui, ce qui lui aurait valu d’être plus lourdement puni. Simplement, il ne retenait aucune cotisation sociale.

Entre 2011 et 2013 par exemple, ce sont 250'000 fr. qui n’ont pas été annoncés, soit plus de 38'000 fr. de cotisations dues. En 2013, 124'232 fr. de salaires ont été annoncés à l’AVS. Sauf que les montants réellement payés étaient de 426'584 fr. Les années précédentes n’ont pas été contrôlées par la justice vaudoise, car les infractions sont prescrites.

Le procureur qui s’est plongé dans ce dossier, avec la collaboration de Serge Duperret, a encore constaté qu’aucun salaire n’a été déclaré en 2014. Il s’agissait à nouveau de centaines de milliers de francs, avec comme conséquence plus de 37'000 fr. à rembourser à l’AVS. C’est cet organisme qui a déposé plainte.

En le condamnant à 180 jours-amende avec sursis de 5 ans, le procureur relève que le dirigeant du club ne pouvait ignorer les lois. Il nuance cependant: «Bénévole, surchargé, il a été dépassé par l’ampleur de la tâche administrative.»