Château-d'Oex

12 octobre 2017 17:12; Act: 12.10.2017 17:17 Print

Les remontées de La Braye reprennent du service

Les installation à Château-d'Oex (VD) vont pouvoir rouvrir à la mi-décembre grâce à des soutiens privés.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Une faute?

Les remontées mécaniques de La Braye à Château-d'Oex (VD) vont reprendre du service cet hiver. Le Conseil d'administration de la société annonce avoir trouvé des parrains pour soutenir leur exploitation.

Après la décision de la Municipalité de stopper ses subventions communales en avril dernier, le conseil d'administration de Télé-Château-d'Oex avait dû suspendre l'exploitation des remontées mécaniques. Jeudi, c'est avec joie qu'il informe que les installations vont pouvoir rouvrir à mi-décembre grâce à des soutiens privés.

«A ce jour, nous pouvons compter sur l'aide de 30 parrains. Un chiffre que nous devons encore consolider. Mais nous avons atteint le minimum que nous nous étions fixés pour procéder à la réouverture et assurer une couverture de déficit», explique Didier Morier, président de Télé-Château-d'Oex SA depuis le 1er juillet dernier, cité dans le communiqué.

Prêt remboursable

Les parrains participent au risque à hauteur de 10'000 francs chacun, un prêt remboursable en cas de non-ouverture des installations. Quant aux collaborateurs, ils seront une dizaine à être engagés pour cette saison présentée comme «un test» en vue du renouvellement de la concession des remontées mécaniques.

Celle-ci parviendra en effet à terme fin 2018. Et les installations devront ensuite être remises en état sur plusieurs années. Le restaurant de La Braye et la piste de luge rouvriront eux aussi.

Se diversifier

Pour perdurer sur le long terme, la Braye doit développer son offre quatre saisons et trouver les moyens pour y parvenir, estime la société.

Pour cette saison d'hiver 2017-2018, Télé-Château-d'Oex annonce par ailleurs une nouveauté: un abonnement à 99 francs pour un adulte et 10 francs pour l'enfant qui l'accompagne. La station, également membre de Magic Pass, entend ainsi attirer une nouvelle clientèle.

En sursis depuis plusieurs années, les installations de La Braye sont propriété de la commune. Elle y injectait annuellement quelque 350'000 francs pour l'exploitation, sans compter les travaux d'entretien lourds.

(nxp/ats)