Vaud

21 avril 2017 13:43; Act: 21.04.2017 17:43 Print

Libéré après avoir caché le cadavre de son ex-épouse

par Christian Humbert - La police avait retrouvé une femme emmurée dans le sous-sol d'une maison d'Orbe, en octobre dernier. Son ex-mari vient de sortir de détention préventive.

Sur ce sujet
Une faute?

L'autopsie n'a pas démontré un meurtre: le quinquagénaire vaudois qui a emmuré son ex-femme dans sa maison d'Orbe est libre depuis vendredi. «Les conditions d'une détention ne sont plus réunies», précise le procureur Laurent Contat. Il n'en dira pas plus.

Même si le magistrat ne le précise pas, l'Urbigène à peine libéré pourrait rester prévenu, notamment pour atteinte à la paix des morts et entrave à la justice. L'enquête se poursuit. Ce marginal, qualifié de taiseux, a en effet caché le corps de la défunte dans un réduit fabriqué dans le sous-sol de sa maison, sous un escalier, où la police l'a découvert en octobre dernier.

La fille du couple était inquiète de ne plus avoir de nouvelles de sa mère, psychologiquement fragile et suicidaire, depuis juillet. Son père disait qu'elle se portait bien et qu'était partie en Corse. Elle a alors décidé de lui rendre visite le 21 octobre. C'est à ce moment-là qu'il lui a parlé du décès de sa mère, lui montrant l'endroit où le cadavre se trouvait. La fille a alerté les forces de l'ordre le lendemain et des fouilles ont été entreprises afin de découvrir le corps de la défunte, âgée de 55 ans.

Le quinquagénaire était fortement soupçonné d'avoir fait disparaître la femme. Il avait été prévenu de meurtre, subsidiairement d'omission de prêter secours et d'atteinte à la paix des morts. Il avait expliqué avoir découvert le corps de sa femme, qui se serait pendue. Le couple, qui avait deux enfants, était séparé depuis plusieurs années mais vivait sous le même toit.