Lausanne (VD)

10 avril 2017 18:53; Act: 10.04.2017 21:26 Print

Plaintes pénales pour des graffitis antisémites

Des graffitis injurieux apparus sur les murs de l'établissement ont été rapidement effacés. Des suites judiciaires sont en cours.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

L'Université de Lausanne (UNIL) et la Licra déposent plaintes pénales à cause de graffitis antisémites. Découvertes en milieu de semaine passée, les inscriptions ont été enlevées aussitôt, précise l'UNIL.

Les deux graffitis («Achtung Jude, avec une étoile de David) ont été repérés mercredi et jeudi derniers par la sécurité. Ils ont été effacés dans la foulée, explique le service de presse de l'UNIL interrogé lundi par l'ats.

L'université a déposé plainte pour dommages à la propriété et la police a dressé un constat. «La direction de l'UNIL est abasourdie par de telles choses. C'est inadmissible», a déclaré Géraldine Falbriard, attachée de presse de l'UNIL.

La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) a décidé de déposer plainte également, a expliqué Antoine Reymond, président de la section vaudoise. «C'est clairement de l'incitation à la haine raciale». Le responsable a écrit également un courriel à la rectrice de l'Université de Lausanne, dont il attend une réponse.

(nxp/ats)