Lausanne

19 juin 2017 19:58; Act: 19.06.2017 21:21 Print

Poursuivi par la justice, l'avocat est suspendu

par Abdoulaye Penda Ndiaye - Une enquête pour gestion déloyale aggravée a été ouverte contre un avocat, accusé d'avoir puisé dans le compte de sa pupille.

storybild

L'avocat ne pourra plus porter sa robe noire tant qu'il n'aura pas été blanchi dans l'affaire de gestion déloyale aggravée qui le vise. Le quadragénaire était le curateur de la victime présumée.

Une faute?

Depuis quelques semaines, les clients de Me D. sont à la fois inquiets et intrigués: ils sont sans aucune nouvelle de leur avocat. Quand ils essaient de joindre l'étude, personne ne répond. Le courrier envoyé retourne à l'expéditeur. Quant à la porte de cette étude lausannoise, elle est close.

Affaire lancée après une plainte de la pupille

L'avocat, qui a ouvert son étude il y a dix ans, est actuellement dans le collimateur de la justice vaudoise pour une affaire d'argent. Le quadragénaire est fortement soupçonné d'avoir pompé de l'argent dans le compte d'une personne dont il était le curateur. Selon nos renseignements, une enquête le concernant a été ouverte pour «gestion déloyale aggravée». Contactée par «20 minutes», la procureure Hélène Rappaz a confirmé «l'existence d'une enquête instruite contre l'avocat sur plainte de sa pupille».

Un suppléant pour s'occuper de l'étude du mis en cause

Vendredi, la chambre des avocats vaudois, autorité cantonale chargée de la surveillance des professionnels de ce métier, a pris une mesure urgente: l’autorisation de pratiquer du mis en cause a été suspendue. La suite de cette mesure provisoire dépendra vraisemblablement de l'issue de l'affaire pénale. En attendant, un autre avocat a été désigné pour s'occuper du cabinet du mis en cause et exécuter les affaires courantes. Me D. a également été relevé de sa position de curateur.

Cueilli à l'aéroport par les forces de l'ordre

«Je lui ai envoyé un courrier recommandé qui m'est revenu en retour. Les rumeurs disent qu'il est en détention préventive. Mais normalement, le courrier suit le destinataire même en prison», a relevé une Lausannoise. Selon nos informations, l'avocat dans une situation financière compliquée a été cueilli par les forces de l'ordre la semaine dernière à l'aéroport de Genève alors qu'il revenait d'un voyage de trois semaines aux Etats-Unis. D'abord en détention provisoire, il a ensuite retrouvé son domicile. L'affaire, elle, suit son cours. «Le prévenu est sous mesures de substitution à la détention prononcées par le Tribunal des mesures de contrainte», a commenté la procureure.

«C'est un cas de nature exceptionnelle et rare. En plus de vingt ans de pratique, c'est la seconde fois que j'entends une histoire pareille. L'ordre des avocats fait tout pour sauvegarder les intérêts des clients», a réagi Me Antonella Cereghetti, la bâtonnière vaudoise.