Le DVD de la semaine

14 novembre 2017 17:09; Act: 14.11.2017 16:14 Print

Des Algériennes libèrent la parole dans un hammam

par Catherine Magnin - Avec «A mon âge je me cache encore pour fumer», la réalisatrice Rayhana adapte à l'écran sa propre pièce de théâtre.

Une faute?

Tout commence avec la voix de Samia (Fadila Belkebla), qui, en regardant la mer depuis les terrasses d'Alger, rêve d'une vie idéale. Tout s'achève avec la voix de Samia, qui, du même endroit, dit le deuil de cette vie rêvée. Entre deux, un formidable huis clos dans un hammam de la capitale. Un vé­ritable concentré humain, féminin, une caisse de résonance vibrant en écho du reste du monde, de l'Algérie.

Là, Fatima (Hiam Abbass) veille à la cohabitation d'une ribambelle de clientes qui, entre shampoing et gommage au gant de kessa, bavardent à qui mieux mieux. Il y est question de mariage arrangé, d'amour et de déceptions, de sexe, désir et plaisir, d'Islam et d'islamistes, de résistance et de divorce, d'émigration... Cette parole libérée, parfois murmurée, parfois hurlée, est aussi percutante que divertissante. Tout ça avant que la violence, masculine, force la porte de l'établissement.

«A mon âge je me cache encore pour fumer» est un film généreux, effervescent comme une limonade qui, trop secouée, menace de déborder. Le film de Rayhana sort en DVD accompagné d’un making of qui ne s'embarrasse pas de commentaires ou de dissertations, mais montre simplement l'intense passion de la réalisatrice à l'oeuvre avec ses actrices et ses techniciennes. Toutes des femmes, évidemment. Pudeur oblige...

Les autres DVD de la semaine:
«Cars 3»
Voilà plus de dix ans («Cars» est sorti en 2006) que Flash McQueen écume les circuits automobiles, qu'il domine toutes les compétitions. Cela ne pouvait pas durer: face à des concurrents plus high-tech comme Jackson Storm, l'inclassable voiture de sport rouge n'a pas le choix: il lui faut se remettre profondément en question. Et si une entraîneuse comme Cruz Ramirez était la solution? La passe de trois n'est jamais une épreuve très facile. «Cars 3» franchit la ligne haut la main grâce à une intrigue simple et une finition graphique soignée. Le réalisateur Brian Fee a beau déclarer qu'«il ne faut pas être un génie pour réaliser un film d'action», la qualité de son travail, dont il témoigne dans les commentaires audio en Blu-ray, n'est pas à la portée de tous les manipulateurs de pixels.
Film: ***
Bonus: ***
Bande-annonce:


«Le Caire confidentiel»
Janvier 2011. Dans une capitale égyptienne minée par la corruption, un inspecteur (Fares Fares) enquête sur la mort d'une chanteuse. «Suicide», assènent ses supérieurs manifestement payés pour la fermer. L'inspecteur, lui, n'a pas envie de lâcher l'affaire. Le réalisateur suédois Tarik Saleh marie polar et contexte historique. Cela a valu à son film, inédit en Suisse romande, le Grand prix du Festival international du Film policier de Beaune.
Film: ****
Bonus: aucun
Bande-annonce:

«Après la tempête»
«Après la tempête» réunit dans un appartement un écrivain fauché, sa belle-mère, son ex-femme et leur fils dont il ne peut plus payer la pension alimentaire. Arrivera-t-il à se rapprocher d'eux? Ce tableau de famille tout en finesse confirme le talent de Kore-Eda Hirokazu («Air Doll», «Tel père, tel fils»). Son film se savoure encore davantage à la deuxième vision.
Film: ****
Bonus: aucun
Bande-annonce: