Les DVD de la semaine

02 mai 2017 16:41; Act: 02.05.2017 17:48 Print

Un roman sauvage aux airs de vengeance amère

par Marine Guillain - Dans «Nocturnal Animals», une galeriste d’art esseulée reçoit un manuscrit signé de son ex-mari, qui était sorti de sa vie depuis longtemps.

Une faute?

«Fascinant, d'une beauté époustouflante». «Vide et désincarné». A sa sortie, le second long métrage de Tom Ford (après «A Single Man» en 2009) a divisé la critique. D'aucuns ont perçu l'esthétisme glacé de l'ancien styliste de Gucci comme un trait de génie, tandis que d'autres y ont vu de la pure prétention.

Car oui, l'esthétisme de «Nocturnal Animals» (léché jusque dans les suppléments du DVD) est au centre de ce récit orchestré en trois temporalités. Au milieu de l'univers froid et des tons bleutés du présent, la placide Susan (Amy Adams) s'ennuie. Jusqu'à ce qu'elle reçoive un manuscrit écrit par son ex-mari Tony, (Jake Gyllenhaal). La lecture du roman lui rappelle son passé, illustré, lui, avec des couleurs vives et chaudes, pour la passion et la jeunesse. Une troisième histoire, celle du roman, vient s'encastrer là-dedans: un père de famille se fait violemment agresser par un gang, avec sa femme et sa fille.

La manière dont s'entremêlent les trois univers bien distincts, la psychologie complexe des personnages et l'atmosphère glaçante assumée font de «Nocturnal Animals» un objet d'art travaillé, façonné, peaufiné, mais auquel un brin de folie et un peu d’âme n'auraient peut-être pas fait de mal.

Les autres DVD de la semaine:

«Passengers»: Finir sa vie dans l'espace
Quelque cinq mille personnes se sont embarquées dans l'Avalon, un vaisseau spatial qui doit les conduire sur une nouvelle planète. Comme le trajet dure 120 ans, elles sont plongées dans un sommeil artificiel jusqu'à leur arrivée. L'un des passagers, Jim (Chris Pratt), se réveille avec une petite gueule de bois, fait le tour du vaisseau et réalise qu'il est le seul debout. Il découvre alors que sa machine a eu une défaillance technique et l'a réveillé 90 ans trop tôt! «Passengers» raconte la solitude et la naissance d'une histoire d'amour (une autre passagère, Aurora – formidable Jennifer Lawrence – allant aussi se réveiller avant l'heure). Il soulève des questions universelles dans un univers à la fois futuriste et actuel. Les bonus, bien fournis, expliquent notamment comment ont été tournées les scènes d'apesanteur.
De Morten Tyldum. Avec Jennifer Lawrence, Chris Pratt.
Film: *** Bonus: ***
Bande-annonce:

«Sully»: Devenu héros en quelques minutes
Se poser sur l'Hudson River ou tenter de rejoindre une piste d'aéroport? Voilà le dilemme auquel a été confronté le commandant «Sully» Sullenberger le 15 janvier 2009, quand le moteur de son avion a lâché. Il a choisi la première option, sauvant la vie des 155 passagers à bord. Le très bon «Sully» revient sur ce jour spécial, et surtout sur l'enquête qui a suivi, menaçant de détruire la carrière du commandant. En bonus du DVD, le «vrai» Sully livre ses impressions, évoque cette célébrité inattendue et les effets collatéraux.
De Clint Eastwood. Avec Tom Hanks, Aaron Eckhart.
Film: **** Bonus: **
Bande-annonce:

«Insurrection»: Ils devront fuir pour rester en vie
Lors du coup d'Etat de 1979, un riche couple de Téhéran voit sa vie basculer. Isaac (Adrien Brody) est emprisonné et torturé, tandis que Farnez (Salma Hayek) doit affronter des pilleurs. Adapté de «Septembre à Shiraz», récit autobiographique de Dalia Sofer, «Insurrection» est violent et prend aux tripes. Dommage que le film soit en anglais et que les acteurs principaux n'aient pas les traits iraniens.
De Wayne Blair. Avec Salma Hayek, Adrien Brody.
Film: *** Bonus: **
Bande-annonce: