Agenda

31 octobre 2017 23:30; Act: 01.11.2017 15:28 Print

Par ici toutes les sorties ciné de ce 1er novembre

par Catherine Magnin - Quels films sortent en Suisse romande cette semaine? Réponse ici, avec toutes les bandes-annonces en prime.

storybild

(Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

«Mise à mort du cerf sacré», de Yorgos Lanthimos:
Retrouvez notre critique ici


«Carbone», d'Olivier Marchal:
Retrouvez notre critique ici


«D'après une histoire vraie», de Roman Polanski:

Adapté du roman de Delphine de Vigan, «D'après une histoire vraie» suit Delphine (Emmanuelle Seigner), une auteure qui déprime même si son dernier livre est un best-seller. C'est alors qu'apparaît Elle (Eva Green). Qui est-Elle? Une inconnue un peu plus sophistiquée que Delphine, mais qui lui ressemble beaucoup. De plus en plus même, jusqu'à devenir sa voisine, puis sa colocataire. Et puis quoi encore, écrire à sa place? Pour peu que vous sentiez venir tôt la nature des relations entre les héroïnes, le film perd vite de son intérêt. Même l'ambiguïté du dénouement ne surprend pas. Roman Polanski, 84 ans, a certes de beaux restes dans l'art de construire ses plans, «D'après une histoire vraie» n'en est pas moins une grosse déception. *


«Daddy Cool», de Maxime Govare:

Plus immature qu'Adrien (Vincent Elbaz), tu meurs! Pour reconquérir sa dulcinée, ce quadra improvise une crèche dans le futur ex-appartement conjugal. Ça va déconner grave! Prudes parents, passez votre chemin: «Daddy cool» illustre vulgairement tout ce qu'il ne faut pas faire avec de pauvres gosses, ici réduits aux rôles de faire-valoir. *


«Avant la fin de l'été», de Maryam Goormaghtigh:

Après cinq ans d'études à Paris, Arash décide de rentrer en Iran. Ses deux meilleurs amis l'entraînent dans un dernier voyage à travers la France. Enjoué, souvent improvisé, échappant à tous les clichés, «Avant la fin de l'été» explore le déracinement, la douleur de l'exil, mais aussi la joie du mélange des cultures.


«Risk», de Laura Poitras:

Après Edward Snowden dans «Citizenfour» (qui lui a valu l'oscar du Meilleur documentaire), Laura Poitras a suivi au quotidien un autre lanceur d'alerte, Julian Assange, fondateur et rédacteur en chef de WikiLeaks. Immersif, certes, mais moins tendu... **


«Les grandes traversées», de David Maye:

Une vie qui s'en va, une autre qui arrive... David Maye a filmé le combat – perdu – de sa mère contre le cancer, tandis que sa soeur était enceinte. Sobre, émouvant, «Les grandes traversées» célèbre la sérénité au-delà du deuil. ***


«Geostorm», de Dean Devlin:

Le réseau de satellites élaboré pour maîtriser le climat et protéger les Terriens perd les pédales? Qu'importe qu'il s'agisse d'un complot ou d'une défaillance technique: le compte à rebours a commencé. Premier long métrage de fiction de Dean Devlin, «Geostorm» n'a pas été présenté à la presse romande avant sa sortie. Mais sur imdb.com ce film catastrophe obtient une note de 5,8 sur 10.


«Jigsaw», de Michael et Peter Spierig:

Huitième volet de la saga «Saw», «Jigsaw» exploite le filon du thriller horrifique en jouant sur un doute: John Kramer, alias le «tueur au puzzle», est-il bien mort il y a dix ans? Ou un imitateur est-il en train de sévir? On ne gâchera pas le plaisir des amateurs de puzzle (ou céphaloclastophiles) en relevant ici la présence, au générique, d'un certain Tobin Bell, alias John Kramer dans les précédents opus...

«Ouvrir la voix», d'Amandine Gay:

Qu'est-ce que cela signifie, d'être une femme noire en France actuellement, dans la vie quotidienne? Amandine Gay a recueilli la parole de quelques femmes, et il fait bon les entendre.