France

05 octobre 2017 13:15; Act: 05.10.2017 16:02 Print

La muse de Godard, Anne Wiazemsky, s'est éteinte

L'actrice et romancière française Anne Wiazemsky, petite-fille de François Mauriac et ex-épouse du réalisateur franco-suisse Jean-Luc Godard, est morte ce jeudi à 70 ans des suites d'un cancer.

storybild

Anne Wiazemsky. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Anne est morte ce matin. Elle était très malade», a annoncé son frère Pierre. Son décès a été confirmé par son éditeur Gallimard. Souffrant d'un cancer, la romancière était hospitalisée depuis environ un mois dans un hôpital parisien.

Révélée en 1966 par le film «Au Hasard Balthazar» de Robert Bresson, la jolie rousse au visage mutin avait alors 20 ans. Elle épousera un an plus tard Jean-Luc Godard, phare de la Nouvelle Vague, de 17 ans son aîné. La déferlante de mai 68 aura raison de leur amour.

Anne Wiazemsky était présente en mai au dernier Festival de Cannes pour la présentation du «Redoutable» de Michel Hazanavicius. Le scénario de ce film était inspiré d'«Un an après» (Gallimard), un des romans de cette petite-fille du célèbre écrivain français François Mauriac.

Une quinzaine de livres

Au cinéma, elle a joué dans plusieurs films de Godard dont «La Chinoise» (1967) mais aussi, en 1968, dans «Théorème» de Pier Paolo Pasolini.

Ses romans étaient pour la plupart d'inspiration autobiographique. Elle avait reçu en 1998 le Grand prix du roman de l'Académie française pour «Une poignée de gens», un livre sur ses origines russes.

Au total, elle aura écrit une quinzaine de livres. Son dernier roman, «Un saint homme», est paru au début de l'année.


(nxp/ats)