Les DVD de la semaine

26 septembre 2017 17:09; Act: 26.09.2017 16:49 Print

Chez les Adelman, qui donc porte la culotte?

par Catherine Magnin - Premier long métrage mis en scène par Nicolas Bedos, «Monsieur & Madame Adelman» est une belle réussite.

Sur ce sujet
Une faute?

S'aimer – se supporter – pendant 45 ans n'est pas une mince affaire. Surtout quand on a des personnalités aussi fortes que Sarah (Doria Tillier) et Victor (Nicolas Bedos). Il est écrivain. Elle est sa muse. A moins que ce ne soit l'inverse et que tout le monde n'y ait vu que du feu? Réponse, peut-être, à la fin de «Monsieur & Madame Adelman».

Cette gourmandise ressemble à un mille-feuille. S'y accumulent les époques traversées par le couple, depuis leur rencontre en 1971 jusqu'à la mort de Monsieur. Le tout encadré par le récit de Madame à un journaliste. Mais il faudrait être aveugle pour ne pas voir l'embellissement teinté de cynisme de ce récit, comme si Madame cherchait à noyer la banalité du quotidien dans l'aura de la légende. Et puis il y a, comme le glaçage sur le gâteau, le mystère sur le rôle réel de Madame dans ce couple, surtout pour ce qui est de la paternité (la maternité?) des best-sellers de Monsieur...

Découvrez comment les personnages ont-elles été vieillis:

Ecrit par le duo Doria Tillier-­Nicolas Bedos, «Monsieur & Madame Adelman» est un véritable concerto (on y entend du Vivaldi). La particularité de ce genre de film ultra-­riche, c'est qu'on en redemande quand il sort en vidéo. On voudrait des scènes supplémentaires pour faire durer le plaisir, des commentaires audio pour connaître les recettes, un bêtisier pour se sentir complice... Dans sa version DVD, «Monsieur & Madame Adelman» arrive uniquement avec quelques modules d'un making of très sommaire. C'est un peu frustrant, tout de même...


Les autres DVD de la semaine:
«Rio 2096»
Cristal du long métrage au Festival d'Annecy 2013, «Rio 2096» sort enfin en DVD. Ce film d'animation de Luiz Bolognesi est un hymne à la liberté et à la passion qui entremêle sensualité et brutalité. Son scénario repose sur une histoire d'amour surnaturelle: pendant 600 ans, le héros, immortel, n'a de cesse de retrouver Janaina, la femme de sa vie, réincarnée en diverses figures féminines. Sa quête commence avec les guerres tribales d'avant la colonisation portugaise, se poursuit aux frontières du XXIIe siècle sur fond d'enjeu écologique majeur, et passe par l'esclavagisme au XIXe siècle et la dictature militaire. Une traversée de l'histoire du Brésil illustrée avec brio au moyen de techniques traditionnelles.
Film: ****
Bonus: aucun
Bande-annonce:


«Kidnap»
Un après-midi où elle emmène son fils dans un parc d'attractions, Karla (Halle Berry) assiste à son enlèvement. Ni une ni deux, elle se précipite dans sa voiture afin de pourchasser celle à bord de laquelle l'enfant a été embarqué de force. Et c'est parti pour une bonne heure de course-poursuite... Répétitif et truffé d'incohérences, «Kidnap» repose sur l'énergie d'une Halle Berry qui peine décidément à retrouver son lustre de «X-Men». L'énergie... du désespoir?
Film: **
Bonus: aucun
Bande-annonce: