Bande-annonce

03 janvier 2018 16:22; Act: 03.01.2018 16:24 Print

Bruce Willis de retour aux affaires

Dans «Death Wish», remake d'«Un justicier dans la ville», le comédien de 62 ans reprend le rôle tenu jadis par Charles Bronson. Ça va cogner!

Sur ce sujet
Une faute?

Si l'on omet son apparition clin d'oeil à la fin de «Split», de M. Night Shyamalan, il y a juste un an, on n'avait plus vu Bruce Willis dans un rôle majeur depuis «Sin City: J'ai tué pour elle», sorti en 2014.

Son retour est programmé en mai 2018 (le 9 en Suisse romande), en tête d'affiche de «Death Wish». Un médecin (Bruce Willis) dont l'épouse (Elisabeth Shue) a été tuée lors d'une agression à leur domicile décide de se venger. De là à devenir un justicier redresseur de torts, dépourvu de super-pouvoirs mais mu par une volonté de fer, il n'y a qu'un pas. Le canevas de base du scénario est connu, puisque «Death Wish» est le remake d'«Un justicier dans la ville», de Michael Winner, sorti en 1974. A l'époque, le film avait suscité la polémique à cause de son illustration de la violence pour arrêter la violence, là où la justice était inefficace.

De l'humour noir à prévoir?

On peut se demander si la version d'Eli Roth ne fera pas plutôt parler à cause de la violence de cette violence, sachant que le réalisateur est connu pour son goût pour l'horreur (il a signé «Cabin Fever», «Hostel») mariée à un humour corrosif. Ceux qui se souviennent de «Thanksgiving», la fausse bande-annonce pour le «Grindhouse» de Robert Rodriguez et Quentin Tarantino, verront de quoi je parle. Et puis, les premiers courts métrages du bonhomme sont tout de même intitulés «La saga des fruits crados»...

Dans «Death Wish», Bruce Willis donnera la réplique à Elisabeth Shue (le temps que son personnage se fasse trucider), Vincent D'Onofrio et Dean Norris.

(cma)