Festival

06 mars 2018 15:18; Act: 06.03.2018 15:19 Print

Fille ou garçon: ce n'est pas si simple

par Marine Guillain - Le 16e Festival du film et forum sur les droits humains (FIFDH) débute vendredi à Genève. Il aborde la question de l'identité de genre.

storybild

«The Son I Never Had: Growing Up Intersex» sera projeté samedi 10 mars à l'Espace Pitoëff.

Sur ce sujet
Une faute?

Comment choisir des films à mettre en avant dans une sélection si réjouissante? En suivant ses affinités! Cette année, le FIFDH s’intéresse à l’identité de genre. Dans «The Son I Never Had: Growing Up Intersex», l’activiste Pidgeon Pagonis raconte sa croissance dans le mensonge et la honte en tant que personne intersexe aux Etats-Unis. En France, 2000 enfants subissent chaque année des chirurgies liées à l’intersexuation. C’est ce qu’aborde le doc «France: n’être ni fille ni garçon».

«Après avoir été dans l’ombre, les personnes intersexes se font entendre, elles ont créé un mouvement qui dit: «Nous ne sommes pas déséquilibrés et nous n’avons pas honte», explique Anne-Claire Adet. L’adjointe éditoriale du forum note que la question concerne toute la société, notamment le milieu sportif, rappelant les cas Caster Semenya ou Dutee Chand, menacées d’exclusion à cause de visions restrictives du corps féminin».

Autre aspect au cœur du festival, alors que l’affaire Weinstein est encore sur toutes les lèvres: les violences faites aux femmes. Dans «A Better Man», vingt ans après avoir quitté l’homme qui la battait, Attiya décide de le retrouver pour une ultime discussion.