Agenda

19 avril 2017 12:02; Act: 19.04.2017 12:08 Print

Les sorties cinéma du 19 avril 2017

par Catherine Magnin - Toutes les bandes-annonces des nouveaux films sur les écrans en Suisse romande sont ici.

storybild
Une faute?

«Life - Origine inconnue», de Daniel Espinosa:
Retrouvez notre critique ici


«Paris pieds nus», de Fiona Gordon et Dominique Abel:
Retrouvez notre critique ici


«Sous le même toit», de Dominique Farrugia:

Qui sème les conneries récolte... le divorce! Sans boulot, sans un sou, sans ami (ce qui vaut quelques répliques bien senties sur l'hypocrisie du personnage), Yvan (Gilles Lellouche) manque de peu de dormir sur le trottoir. Il se souvient alors qu'il possède 20% des parts de la maison de son ex-femme (Louise Bourgoin), dont il compte bien profiter. Bonjour la colocation! Septième long métrage mis en scène par l'ex-Nuls Dominique Farrugia, «Sous le même toit» n'y va pas à l'économie. Les gags, les disputes, les vannes s'enchaînent à un rythme très enlevé, balayant sur leur passage tout souci de cohérence. Et les acteurs survivent tant bien que mal à ce rythme hystérique. *


«Gold», de Stephen Gaghan:

Kenny Wells (Matthew McConaughey) est un chercheur d'or prêt à tout pour faire fortune. Il investit ses derniers sous dans le projet d'un célèbre géologue (Edgar Ramirez), ce qui va faire briller les yeux de Wall Street... Inspiré d'un scandale des années 1990, «Gold» laisse de glace. La faute à un personnage principal de loser peu glamour, auquel il est bien difficile de s'attacher. **


«Noces», de Stephan Streker:

Oui, ça existe encore de nos jours. Une jeune fille qui a grandi en Belgique est contrainte par sa famille, pakistanaise, d'épouser l'homme qu'on lui a choisi «au pays». Le film de Stephan Streker traite d'un sujet hélas banal, mettant en évidence les pressions sur l'héroïne, y compris d'une sœur qui a subi le même sort. Esquissée, la figure du frère partagé entre amour fraternel et obligations familiales aurait été un angle plus original. **


«Mes vies de chien», de Lasse Hallström:

La carrière du cinéaste Lasse Hallstöm est en dents de scie. «Gilbert Grape» (1993), c'est lui. «Les recettes du bonheur» (2014) aussi. Entre deux, certains films n'ont cartonné qu'en DVD, comme «Hatchi», une histoire de chien. Hall­ström creuse le filon avec l'histoire d'un clébard qui se réincarne en berger allemand, en golden retriever, en labrador: «Mes vies de chien». Qui n'a pas été présenté à la presse.