NIFFF

03 juillet 2018 16:12; Act: 03.07.2018 16:13 Print

Neuf jours de gros délire

par Marine Guillain - Le Festival du film fantastique (NIFFF) débute ce vendredi à Neuchâtel. Faites votre programme!

storybild

Thriller psychologique réalisé par les frères Jérémie et Yannick Renier: «Carnivores» est à voir samedi soir en plein air à Neuchâtel. (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Le NIFFF, c'est l'un des événements cinéma romands qu'on adore pour son côté décalé. Petit topo avec la directrice artistique Anaïs Emery.

Cette année, quel est le film le plus déjanté de la compétition internationale?

«Climax», de Gaspar Noé, évolue entre clip et cinéma horrifique. Après un premier acte dédié à la danse, il propulse son public dans de nouveaux territoires de la folie. Un choc addictif.

Quel est le plus surréaliste?

«Pig», de Mani Haghighi, suit le dérapage d'un réalisateur égocentrique iranien en pleine crise existentielle. Blacklisté par le gouvernement, il est en plus snobé par un serial killer qui s'attaque à la crème du cinéma national, mais l'ignore superbement.

Le plus délirant?

«Diamantino», de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt, relate les vicissitudes d'un dieu du stade qui retourne à la vie civile. Cette comédie hilarante sur la célébrité s'impose comme une alternative de luxe à la Coupe du monde.

Le plus sauvage?

«When the Trees Fall», de Marysia Nikitiuk, raconte les envies d'évasion ténébreuses d'une jeune Ukrainienne. Une ode à la liberté qui prend littéralement aux tripes.

Le plus imprévisible?

«Under the Silver Lake», de David Robert Mitchell, diffuse une atmosphère très anxiogène. Un hommage génial au film noir.

Et enfin, le plus fantastique?

Avec l'élégant et terriblement efficace «Hérédité», Ari Aster signe le grand renouveau du cinéma horrifique. Une claque, avec l'immense Toni Collette dans le rôle principal.

Festival du film fantastique
Du ve 6 au sa 14 juillet à Neuchâtel.
Toutes les infos sur: www.nifff.ch

Ça débute fort avec...

Leïla Bekhti dans le premier rôle d'un thriller psychologique réalisé par les frères Jérémie et Yannick Renier: «Carnivores» est à voir samedi soir en plein air à Neuchâtel. Mais d'abord, le Festival ouvrira vendredi avec la websérie suisse «Le 5e cavalier». Ces neuf épisodes de 7 minutes s'inspirent de l'histoire vraie d'un collectionneur genevois qui, à sa mort, laisse un étrange héritage, dont des dépouilles de soldats...