Agenda

06 juin 2018 07:40; Act: 06.06.2018 13:54 Print

Toutes les sorties ciné de ce 6 juin, c'est ici!

par Marine Guillain - Quels films sortent en Suisse romande cette semaine? Réponse ici, avec toutes les bandes-annonces en prime.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

«Jurassic World: Fallen Kingdom» de Juan Antonio Bayona
Découvrez l'interview de Chris Pratt ici.

Le volcan d'Isla Nublar entre en éruption. Claire et Owen s'engagent pour transférer les dinosaures dans une réserve, mais se rendent vite compte qu'on s'est joué d'eux. Le chef de la mission veut amener Blue et ses copains sur le continent pour les vendre. Ce cinquième opus démarre fort, avec des effets spéciaux et des images spectaculaires sur l'île. Dommage pour le manque d'originalité qui suit, la caricature des méchants uniquement guidés par des motifs cupides, et pour les quelques scènes trop peu crédibles. Sinon, ce «Jurassic World» ne fonctionne pas trop mal. Et appelle à une suite, évidemment. **

«Comme nos parents» de Lais Bodanzky

Il est tendu, ce repas d'une famille de Sao Paulo sur lequel s'ouvre «Comme nos parents»! Les piques fusent. Rosa (Maria Ribeiro) se sent rabaissée par sa mère et par son mari écologiste, qui a un travail «mieux qu'elle» et s'autorise trop souvent à être absent. La mère de Rosa, décide de briser les tabous. Elle lâche deux bombes cruciales coup sur coup, qui vont tout bouleverser. Mère de deux fillettes, Rosa navigue, tiraillée entre son cœur féministe, ses envies de réalisation personnelle, ses questions et ses obligations familiales. Voilà un touchant portrait de femme par une femme, à la fois sociétal et sentimental, qui se regarde avec un plaisir non dissimulé. ***

«Bienvenue en Suisse» de Sabine Kisiger
Découvrez notre critique ici.

«Una questione privata» de Paolo & Vittorio Taviani

La guerre civile fait rage dans le Piémont italien, en 1943. Les partisans se battent contre les fascistes. Parmi eux, Milton (Luca Marinelli). Dans un épais brouillard qui pèsera jusqu'à la fin du film, le jeune homme cherche son ami Giorgio, pris par les fascistes. Pas pour le sauver, mais pour savoir s'il a été l'amant de la fille que lui-même aimait, Fulvia. L'ultime film des frères Taviani (Vittorio est décédé en avril) se révèle être un tissu d'incohérences et d'étrangetés dans lequel on ne parvient jamais à entrer. Impossible de savoir où les cinéastes ont voulu en venir avec cette mise en scène insipide. Tout est à côté, tout est à oublier. *

«Le Book Club» de Bill Holderman

Imaginez vos grands-mères lisant «50 nuances de Grey» et parler sexe. L'idée pourrait dégoûter nombre de jeunes, mais fonctionne à merveille dans la comédie de Bill Holderman, un «Sex and the City» du troisième âge. La réussite des gags est due au charme de ses quatre stars, où l'on retrouve Diane Keaton et Jane Fonda. ***

«Le cerveau des enfants» de Stéphanie Brillant

Comment les expériences vécues durant l'enfance façonnent-elles notre cerveau? Le documentaire de Stéphanie Brillant présente ce qu'il est essentiel de savoir, en tant que parent ou éducateur, pour aider l'enfant à mieux ­gérer ses colères, à se relever des échecs et à exploiter son potentiel. Pas vu.

Et encore: Soirée «Film et concert» autour du Maghreb

Ce samedi 9 juin, le CityClub Pully propose une soirée autour du Maghreb. Il y aura d'abord la projection de «Mustafa Z» de Nidhal Chatta à 19h. Ce film raconte l'histoire d'un homme ordinaire qui déambule dans les rues de Tunis et se confronte à l'absurdité de sa vie et de l'état de son pays. A 21h, place au concert de Sofiane Saidi & Mazalda, un collectif franco-algérien.

Festival d'animation d'Annecy

C'est le rendez-vous mondial de référence pour le cinéma d'animation. Le Festival d’Annecy, du 11 au 16 juin, fera découvrir au public une folle variété d'œuvres. Parmi les longs métrages en compétition, «Seder-Masochism» revisite l'Exode. Dans le brésilien «Tito et les oiseaux», les gens tombent malades quand ils ont peur, tandis que dans «Gatta Cenerentola», une Cendrillon napolitaine du futur tente d'échapper aux complots machiavéliques de sa belle-mère et de ses six belles-sœurs. Primé en 2016, «Ma vie de Courgette» sera à (re)voir, gratuitement et en plein air.