Cannes 2018

16 mai 2018 19:52; Act: 16.05.2018 19:52 Print

Petite-fille d'Elvis et grande actrice

par Laurent Vidal, Cannes - A 28 ans, Riley Keough est loin d’être une timorée. Elle a fait sensation dans deux films présentés sur la Croisette.

storybild

L'Américaine incarne la mystérieuse Sarah dans «Under the Silver Lake». (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans «The House that Jack Built» de Lars von Trier, Riley Keough connaît quelques soucis face au tueur en série Matt Dillon. Dans «Under the Silver Lake», de David Robert Mitchell, elle fait tourner la tête d'Andrew Garfield. «Ce sont des cinéastes très différents qui n'ont comme point commun que d'être inimitables», nous explique-t-elle au bout du fil.

Le fait d'être sélectionnée à Cannes n'impressionne guère l'actrice, qui avait aussi joué dans «Mad Max: Fury Road». Il faut dire que le succès, elle connaît: elle est la fille de Lisa Marie Presley et donc la petite-fille d'Elvis. Le sort tragique de son personnage dans le film de Lars von Trier a traumatisé les spectateurs, mais pas la comédienne de 28 ans: «Lars von Trier est un amour, qui était plus nerveux que moi sur le plateau quand je me faisais malmener par Matt», se souvient-elle.

La nudité ne dérange pas non plus Riley. «Me dévoiler ne me pose aucun problème si c'est justifié par le scénario. Je n'ai pas d'inhibitions», précise-t-elle, avant d'ajouter: «J'aime bien l'idée de faire des choses nouvelles, ce qui me pousse à m'intéresser au cinéma indépendant.» Sa plastique impeccable, son talent et son goût pour les œuvres atypiques expliquent sans doute pourquoi elle attire tant les cinéastes extrêmes.

La bande-annonce de «Under the Silver Lake»

La bande-annonce de «The House that Jack Built»