Festival de Cannes

19 mai 2017 13:33; Act: 19.05.2017 14:13 Print

Première mouvementée pour «Okja» de Netflix

Le film du Sud-Coréen Bong Joon-ho, premier de Netflix en lice pour la Palme d'or, a été interrompu, sifflé et finalement applaudi.

Voir le diaporama en grand »
«The Square» du Suédois Ruben Östlund a remporté la Palme d'or du 70e Festival de Cannes. (Dimanche 28 mai 2017) Le film français «120 battements par minute» a reçu le Grand prix du 70e festival de Cannes. (Dimanche 28 mai 2017) Le Prix spécial de la 70e édition du Festival de Cannes attribué à Nicole Kidman. C'est Will Smith qui est venu le chercher sur scène. Joaquin Phoenix a reçu le prix d'interprétation masculine pour «You Were Never Really Here». (Dimanche 28 mai 2017) Le prix du scénario a été attribué ex-aequo au Grec Yorgos Lanthimos et à la Britannique Lynne Ramsay. (Dimanche 28 mai 2017) L'Allemande Diane Kruger a reçu le prix d'interprétation féminine pour «In The Fade». (Dimanche 28 mai 2017) Le Prix du Jury a été attribué au Russe Andreï Zviaguintsev pour «Loveless». (Dimanche 28 mai 2017) La réalisatrice française Léonor Serraille a reçu le prix du meilleur premier film, la Caméra d'or, pour «Jeune Femme». (Dimanche 28 mai 2017) L'actrice italienne Monica Bellucci, maîtresse de cérémonie. (Dimanche 28 mai 2017) L'actrice Monica Bellucci à son arrivée sur la scène. (Dimanche 28 mai 2017) La cérémonie de clôture du 70e Festival de Cannes. (Dimanche 28 mai 2017) La Britannique Lynne Ramsay avec son film «You Were Never Really Here» s'est présentée comme une candidate à la Palme d'or, remise dimanche. (Samedi 27 mai 2017) L'actrice Marine Vacth, qui joue dans 'L'amant Double', a été révélée par François Ozon en 2013 dans 'Jeune et Jolie'. (Vendredi 26 mai 2017) Francois Ozon, Marine Vacth et Jeremie Renier venaient présenter leur film 'L'amant double'. (Vendredi 26 mai 2017 Will Smith et Jessica Chastain, tous deux membres du jury du 70e Festival de Cannes, se sont démenés pour vendre une collection de portraits photographiques de George Hurrell de grandes stars hollywoodiennes des années 40 et 50 dont Rita Hayworth, Marlène Dietrich et Gary Cooper. (Jeudi 25 mai 2017) Une myriade de personnalités, dont Dustin Hoffman, ont participé au Cap d'Antibes (sud de la France) au gala de l'amfAR «Cinéma contre Sida». (Jeudi 25 mai 2017) Le Grand Prix de la Semaine de la Critique du Festival de Cannes a été décerné jeudi soir à «Makala» du Français Emmanuel Gras. Ce documentaire lumineux et pudique suit un travailleur congolais parti vendre du charbon en ville. (Jeudi 25 mai 2017) Vincent Lindon, Izia Higelin et Severine Caneele présentent le film 'Rodin'. (Mercredi 24 mai 2017) Vincent Lindon durant une conférence de presse sur le film 'Rodin', dans lequel il tient le rôle principal. (Mercredi 24 mai 2017) Consternation et tristesse à Cannes oü`les organisateurs de la manifestation et les artistes ont observé 1 minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Manchester. (23 mai 2017) Les festivités à Cannes assombries par l'attentat à Manchester. En premier plan Pierre Lescure et Isabelle Huppert. (23 mai 2017) Une minute de silence sera observée mardi à 15h en haut des marches au Festival de Cannes, en solidarité avec Manchester, touchée lundi soir par un attentat qui a fait au moins 22 morts, Cette annonce a été faite par Thierry Frémaux, le directeur délégué du Festival. Un feu d'artifice prévu mardi soir pour célébrer la 70e édition du Festival a en outre aussi été annulé. (23 mai 2017) Le 70e Festival de Cannes a fêté lundi soir le jubilé du cinéaste André Téchiné. (22 mai 2017) De gauche à droite: Pierre Deladonchamps, Sandrine Kiberlain, Isabelle Huppert, Catherine Deneuve et Emmanuelle Beart ont assisté à l'hommage consacré au cinéaste André Téchiné. (22 mai 2017) Nicole Kidman a présenté ce lundi «Mise à mort du cerf sacré» (22 mai 2017) Ségolène Royal et Al Gore étaient sur le tapis rouge ce lundi à Cannes. (22 mai 2017) Jean-Louis Trintignant et Isabelle Huppert présentent «Happy End». Le comédien y livre une performance époustouflante dans le rôle d'un patriarche suicidaire. (22 mai 2017) Costa-Gavras a reçu le Prix France-Culture Cinéma, récompensant l'ensemble de sa filmographie. (Dimanche 21 mai 2017) Le réalisateur de 91 ans Claude Lanzmann, venu présénter son film «Napalm». (Dimanche 21 mai 2017) L'écrivaine Neil Gaiman, l'actrice Nicole Kidman et l'actrice américaine Elle Fanning. (Dimanche 21 mai 2017) Les acteurs Ben Stiller, Dustin Hoffman et Adam Sandler durant une séance photo. (Dimanche 21 mai 2017) Dustin Hoffman durant la conférence de presse du film «The Meyerowitz Stories». (Dimanche 21 mai 2017) La question des réfugiés et de leur représentation au cinéma a été abordée. (Dimanche 21 mai 2017) L'acteur Samy Naceri. (Samedi 20 mai 2017) La police a momentanément évacué les lieux suite à un colis suspect. (Samedi 20 mai 2017) Clint Eastwood a été longuement applaudi lors de la présentation en 4K de son film de 1992 «Impitoyable». (Samedi 20 mai 2017) L'acteur danois Claes Bang, héros du film «The Square». (Samedi 20 mai 2017) L'acteur anglais Dominic West à l'occasion de la conférence de presse consacrée au film «The Square». (Samedi 20 mai 2017) Elizabeth Olsen et Jeremy Renner lors d'une séance photo pour le film «Wind River». (Samedi 20 mai 2017) Rihanna a fait sensation sur le tapis rouge pour la projection officielle de «Okja», le nouvel héros de Netflix. (19 mai 2017) Rihanna a fait sensation sur le tapis rouge pour la projection officielle de «Okja», le nouvel héros de Netflix. (19 mai 2017) Le producteur Américain Jeffrey Katzenberg a reçu une Palme d'honneur pour sa contribution dans l'histoire du cinéma mondial. (Cannes, 19 mai 2017) Agnès Varda. (Cannes, 19 mai 2017) Le cinéaste hongrois Kornél Mundruczó, en en lice pour la Palme d'or avec le film «La Lune de Jupiter». (Cannes, 19 mai 2017) Le Festival sous haute sécurité. (Cannes, 19 mai 2017) Ambiance décontractée à Cannes. (19 mai 2017) Le réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho, à droite, aux côtés de l'acteur Jake Gyllenhaal et de la Britannique Tilda Swinton pour la projection de «Okja», premier film de Netflix en lice pour la Palme d'or. (19 mai 2017). Uma Thurman. (Cannes, 18 mai 2017) L'actrice Robin Wright arrive pour «The Dark of Night». (Cannes, 18 mai 2017) L'actrice Jeanne Balibar et Mathieu Amalric. (Cannes, 18 mai 2017) L'acteur Mathieu Amalric. (Cannes, 18 mai 2017) L'actrice indienne Deepika Padukon pour le film «Loveless» (Nelyubov). (18 mai 2017) L'actrice américaine Michelle Williams pour la présentation du film «Wonderstruck». (18 mai 2017) La ministre israélienne de la Culture, Miri Regev, a réussi à déchaîner une tempête sur les réseaux sociaux en montant les marches à Cannes. (17 mai 2017) «L'identité du cinéma n'a ni sexe, ni drapeau, ni frontière», a déclaré la maîtresse de cérémonie, Monica Bellucci. (Mercredi 17 mai 2017) Le président du jury Pedro Almodovar donne un discours pour la cérémonie l'ouverture du Festival de Cannes. (Mercredi 17 mai 2017) L'actrice Lily-Rose Depp et le réalisateur Asghar Farhadi ont donné le coup d'envoi du plus grand festival de cinéma au monde à Cannes. (Mercredi 17 mai 2017) Montée des marches pour la projection du film 'Les Fantomes d'Ismael' lors de la cérémonie d'ouverture du Festival. (Mercredi 17 mai 2017) L'actrice Isabelle Huppert présidera le 70e anniversaire du Festival de Cannes. (Mardi 16 mai 2017) Pour la première fois et à l'occasion de ses 70 ans, la Palme d'or du Festival de Cannes 2017 sera incrustée de diamants. (25 avril 2017) Pierre Lescure (à droite) et Thierry Frémaux, respectivement président et délégué général du Festival de Cannes ont dévoilé la sélection officielle de l'édition 2017. (Jeudi 13 avril 2017) Jacques Doillon, réalisateur du film «Rodin» avec Vincent Lindon et Izia Higelin, sur l'histoire du célèbre sculpteur. (Jeudi 13 avril 2017) En compétistion aussi, «Le Redoutable» de Michel Hazanavicius («The Artist»), film sur Jean-Luc Godard, tiré du roman «Un an après» de son ex-femme Anne Wiazemsky «Happy End» de l'Autrichien Michael Haneke avec Jean-Louis Trintignant et Isabelle Huppert sur une famille bourgeoise du Nord de la France vivant à côté des camps de migrants. (Jeudi 13 avril 2017) La Japonaise Naomi Kawase est à Cannes avec son fil, posing during a photocall for the film «An » Pierre Lescure (à droite) et Thierry Frémaux, respectivement président et délégué général du Festival de Cannes ont dévolié la sélection officielle de l'édition 2017. (Jeudi 13 avril 2017) Sur l'affiche officielle, Claudia Cardinale aurait été retouchée pour être amincie. Voici en comparaison la photo originale. (Mercredi 29 mars 2017) L'affiche du Festival de Cannes est dévoilée. L'atrice Claudia Cardinale y est à l'honneur. (Mercredi 29 mars 2017) Le réalisateur espagnol Pedro Almodovar présidera le jury de la 70e édition. La maîtresse de cérémonie sera l'actrice italienne Monica Bellucci.

Sur ce sujet
Une faute?

Des sifflets, une interruption de plusieurs minutes et finalement des applaudisements: «Okja» du Sud-Coréen Bong Joon-ho, premier film Netflix en lice pour la Palme d'or, a connu un début de projection haut en couleurs vendredi au festival de Cannes.

La projection réservée à la presse a été riche en émotions pour l'équipe du film. Elle s'est terminée sur une note positive avec des applaudissements des spectateurs plutôt conquis par ce film grand public, qui raconte le combat d'une jeune fille sud-coréenne pour ramener dans sa montagne, son meilleur ami, un immense cochon génétiquement modifié, qui lui a été repris par la compagnie américaine à l'origine de la création de l'animal.

Rappelant l'univers du réalisateur japonais de films d'animation Hayao Miyazaki, ce film se double de plusieurs messages, en faveur de l'écologie et contre le capitalisme.

Couacs techniques

Deux heures plus tôt, la projection avait très mal débuté au Grand Théâtre Lumière du Palais du Festival: le rideau n'était pas complètement levé sur l'écran pendant les premières minutes du film, et en masquait les trois cinquièmes, comme la tête de l'actrice principale, la Britannique Tilda Swinton.

Dans la salle pleine pour cette première très attendue et controversée, des cris ont fusé pour alerter les techniciens du théâtre. «C'est vraiment pas fait pour le cinéma», s'est exclamé un spectateur dans une allusion à la plateforme américaine de streaming, tandis qu'un autre critiquait «une bande d'incompétents».

La projection a repris depuis le début après sept à huit minutes d'interruption. Interrogé sur cet incident en conférence de presse, le réalisateur Bong Joon-ho a dédramatisé: «Il y a toujours des problèmes techniques dans les festivals, alors là, je suis très heureux que vous ayez pu voir les premières séquences deux fois».

Pas de sortie en salles

Tout au début du générique, le logo Netflix avait été accueilli par des sifflets. Depuis l'annonce de la sélection d'«Okja» et de l'autre film distribué par Netflix, «The Meyerowitz Stories», un bras de fer oppose la plateforme américaine aux défenseurs des salles de cinéma.

Le géant du streaming ne prévoit pas de sortir dans les salles françaises ces deux oeuvres. Ce qui a bousculé le milieu du 7e art et scandalisé les exploitants des salles françaises. Sous la pression, les organisateurs du festival ont modifié leur règlement, imposant à partir de 2018 que tout film en compétition s'engage à sortir en salles.

Critiques d'Almodovar

Mercredi, au premier jour du Festival, c'est le président du jury, Pedro Almodovar lui-même, qui a relancé la polémique. Le réalisateur espagnol a estimé que la Palme d'or devrait sortir en salles. «Ce serait un énorme paradoxe que la Palme d'or ou un autre prix décerné à un film ne puisse pas être vu en salles», a-t-il dit.

Almodovar «peut dire ce qu'il veut. Je suis heureux d'avoir mon film ici. Je suis fan de Pedro et quoi qu'il arrive en bien ou en mal, ça me plait», a répondu vendredi Bong Joon-ho.

Son actrice, la Britannique Tilda Swinton, qui partage l'affiche avec l'Américain Jake Gyllenhaal («Prisoners»), a elle été plus critique, jugeant que ces propos «ont compromis les chances» d'«Okja» de figurer dans le Palmarès, tout en reconnaissant que le président du jury avait le droit de «dire ce qu'il veut».

La pression mise sur Netflix par Almodovar n'avait pas plu à tous ses jurés. L'acteur américain Will Smith a exprimé une position plus nuancée. «Chez moi, Netflix est utile car (les gens) peuvent voir des films qu'ils n'auraient pas pu voir autrement», a-t-il plaidé, sans préciser que son prochain film «Bright» est produit par ce nouvel acteur majeur de la production cinématographique.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.