Paid Post

12.4.2018 Print

Paid Post

Jeune Romande cherche nouveau partenaire de jeu

Satisfaites sur le plan sexuel, les Romandes? Pas si sûr! Un sondage réalisé auprès d’un échantillon de 1142 femmes âgées de 25 à 41 ans vient faire la lumière sur un sujet encore tabou: la multiplication des partenaires sexuels, via internet notamment.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes: 47% des Romandes indiquent avoir eu plus de 10 partenaires sexuels occasionnels dans leur vie, et 81% des femmes célibataires déclarent être «ouvertes» ou «très ouvertes» à de nouvelles rencontres purement érotiques. Ceux qui croyaient que les Suissesses étaient plus sages que la moyenne risquent de devoir réviser leurs théories… Josiane Muller, spécialiste des nouvelles pratiques sexuelles en Suisse, en dit plus sur cet intérêt croissant des femmes pour les relations sans engagement. Selon elle, cette évolution s’explique par la conjugaison de deux facteurs de nature très différente:

«Il faut d’abord noter que la perception de la sexualité a profondément changé chez les femmes, en Suisse comme dans la plupart des pays occidentaux, d’ailleurs. C’est une évolution de fond, démarrée il y a plusieurs décennies avec les premiers mouvements féministes, et qui semble aujourd’hui porter certains de ses fruits: les femmes se sentent ou veulent se sentir plus indépendantes, sur tous les plans. Cette volonté se traduit notamment par une activité sexuelle plus autonome, moins associée à l’idée de vivre une relation «sérieuse», et encore moins de fonder une famille. Si les relations dites passagères (les fameux coups d’un soir, ce que les anglophones appellent le «casual dating») ont un succès si retentissant, c’est parce qu’elles correspondent parfaitement aux nouvelles envies de ces femmes qui tiennent à leur carrière, à leur trajectoire personnelle, tout en veillant à cultiver une sexualité épanouie, libérée du cadre conjugal.

Cette évolution des mentalités trouve par ailleurs appui sur de nouveaux outils et services que nombre de femmes (jeunes et moins jeunes) se sont appropriés à une vitesse tout à fait surprenante: je veux surtout parler des sites de rencontres coquines, comme TheCasualLounge, sans doute le plus connu en Suisse. Contre toute attente, certaines de ces plateformes autrefois fréquentées par une immense majorité d’hommes ont su attirer de très nombreuses femmes à la recherche d’amants d’un soir, d’hommes disposés à satisfaire les pulsions et les désirs qu’elles s’autorisent désormais pleinement à assouvir. Et le succès est total: c’est du moins ce que me laissent penser les entretiens que j’ai pu réaliser récemment avec une cinquantaine d’utilisatrices de ces portails.»

Pour en savoir plus et vous inscrire gratuitement, rendez-vous sur www.TheCasualLounge.ch

TheCasualLounge vu à la télévision suisse: