Paid Post

2.10.2017 Print

Paid Post

Les risques du parking: les dommages pris en charge par l'assurance

Quand on découvre que sa nouvelle voiture a des rayures, voire une portière emboutie, il n’y a plus qu’à espérer que l’assurance paiera les frais de réparation. Mais à qui revient-il de payer les dommages de parking?

Connaissez-vous cette situation? Vous garez brièvement votre voiture dans un parking souterrain, vous faites quelques courses et, en revenant, surprise: vous découvrez une grosse rayure sur la portière avant. L’auteur est parti sans crier gare. De quoi vous couper l’appétit alors que vous venez juste de faire vos courses. Pourvu que l’assurance vienne à la rescousse! Mais à qui, au juste, revient-il de payer les dégâts causés à un véhicule parqué?

Tout dépend des circonstances dans lesquelles le dommage s’est produit. Si une personne emboutit une voiture garée, on parle de dommage collision. Dans ce cas, c’est l’assurance casco complète qui prend en charge le dommage, après paiement de la franchise (entre 500 et 1000 francs, en général). Le plus souvent, elle rétrograde aussi le niveau de bonus en cas de sinistre.

Deux conséquences que l’on peut éviter en souscrivant une couverture dommages de parking avec l’assurance casco. Il est possible de conclure une couverture dommages de stationnement même sans assurance casco complète. Pour cela, il est nécessaire de souscrire une assurance casco partielle en plus de la responsabilité civile. Attention: la plupart des assurances n’acceptent que les véhicules dans un état irréprochable et appliquent une limite d’ancienneté.

De plus, les primes d'assurance dommages de stationnement varient d’une compagnie à l’autre, chacune proposant des modèles distincts. Un assureur peut, par exemple, prendre en charge un dommage de parking par an et d’autres, un nombre illimité.

Conseil: renseignez-vous bien sur les modèles et primes au préalable.