Paid Post

12.3.2018 Print

Paid Post

A la rencontre des Big Five

Des expériences uniques attendent une fois de plus Anna, devenue blogueuse safari le temps d’un fabuleux voyage: de ses rencontres avec de majestueux animaux sauvages à la jungle urbaine de Johannesbourg

«Good morning – it’s your wake up call.» Il est cinq heures du matin, mais je suis déjà parfaitement réveillée, prête pour mon premier safari, ou plutôt tel qu’il est appelé ici, «Morning Game Drive». Avant de partir, nous prenons un café sur la terrasse du Kariega River Lodge. Comme son nom l’indique, l’hôtel se trouve au bord du fleuve. Nous admirons le paysage, magnifique dans la lumière de l’aube. Assis sur les branches d’un arbre juste à côté de nous, des singes nous observent et lorgnent notre petit-déjeuner. Cette vision nous rend encore plus impatients de partir à la rencontre de la faune. 

Notre visite nous emmène à l’intérieur du parc. La réserve privée de Kariega, vallonnée et verdoyante, est absolument magnifique. Du haut d’une colline, nous découvrons une vue qui s’étend à l’infini. Je profite du panorama et me réjouis d’aller à la rencontre des Big Five ou du moins de certains d’entre eux.  

Nos premiers Big Five

Ces derniers ne se font pas attendre. Rapidement, la radio de notre ranger annonce: «Lions on the road.» Et en effet, nous apercevons deux lions mâles se promenant tranquillement le long de la route, nullement perturbés par notre présence. C’est très impressionnant d’observer ces puissants animaux. Voilà qui est de bon augure pour la suite de notre visite! 


Et cela se confirme à peine quelques minutes plus tard, lorsque nous rencontrons une famille de rhinocéros. Trop mignon, un bébé se cache sous sa mère pour téter. Les trois animaux restent imperturbables alors que nous nous tenons juste à côté d’eux. C’est fascinant de pouvoir approcher de telles bêtes d’aussi près. 


Nous continuons notre route. Un peu plus loin, notre ranger s’arrête brusquement. Au détour d’un virage, en plein milieu de la route se dresse un troupeau de buffles qui regarde dans notre direction. Mon coeur s’emballe lorsque nous passons au milieu d’eux. Par chance, certains sont bien trop occupés à prendre un bain pour faire attention à nous. 

Un safari de fin de journée plein de surprises

Nous avons eu la chance de voir trois des Big Five lors de notre premier safari. Impatients de découvrir ce que cette journée va encore nous réserver, nous nous préparons au Kariega River Lodge pour nous rendre, en bateau à moteur, au Kariega Settlers Drift Lodge. Définitivement le transfert le plus cool que j’aie vécu. Après avoir passé l’après-midi à nous relaxer au bord de la piscine de ce moderne lodge sous tente, nous partons pour un «Evening Game Drive». 


Au cours de la première heure, nous apercevons plusieurs espèces d’antilopes, des zèbres, des girafes et des autruches. Manifestement, les autres animaux se sont mis à l’abri, car la pluie approche. Chris, notre ranger, décide toutefois d’aller pister les hippopotames. Ce qui n’est pas pour nous déplaire. Les premiers points d’eau sont vides. Mais, arrivés au dernier, nous avons de la chance: ils sont sept. Tant que seuls leurs yeux dépassent de l’eau, je ne me rends pas vraiment compte de leur taille imposante. Soudain, deux d’entre eux sortent leur tête de l’eau et se rapprochent l’un de l’autre. Difficile de savoir s’ils se font des câlins ou s’ils se défient pour savoir qui est le plus fort. Mais le spectacle est absolument fascinant.

Avant d’entamer le trajet du retour, nous partageons un verre au bord du fleuve tout en repensant à cette incroyable journée. Alors que la nuit tombe, Chris est toujours à la recherche d’éléphants. Après quelques minutes, nous apercevons au loin une grosse forme grise. La chance nous sourit une nouvelle fois: après les rhinocéros blancs de ce matin, voici que nous voyons un autre géant, le rhinocéros noir. 

Juste avant la nuit, nous rencontrons enfin le grand pachyderme gris. J’aurais pu rester des heures à observer le troupeau. Dans un calme absolu, les éléphants se nourrissent de feuilles juste sous nos yeux. Un petit éléphanteau, sage comme une image, se tient au milieu. Quel sentiment merveilleux de pouvoir vivre la tombée de la nuit au milieu du parc en compagnie de ces géants.

Enchantés, nous reprenons place dans le 4x4 et profitons du trajet de retour pour nous imprégner des bruits étonnants de la nuit et scruter les yeux qui brillent tout autour de nous. Une expérience unique. Le délicieux dîner au Lodge Kariega Settlers Drift vient mettre un point final à cette mémorable journée.

Johannesbourg – une ville de contrastes

Le lendemain, nous prenons l’avion à Port Elizabeth pour rejoindre Johannesburg. Une petite assiette de donuts au chocolat, des fraises et une bouteille de champagne nous attendent à notre arrivée à l’Athol Place Hotel. Ce sont de loin les meilleurs donuts au chocolat que je n’ai jamais mangés – et avec le champagne, c’est un vrai délice. 


L’Athol Place aussi est un véritable enchantement. Les chambres sont luxueuses et particulièrement confortables. Je profite du calme avant de partir à la découverte de la ville. L’hôtel se trouve dans le fameux quartier de Sandton.

Un chauffeur privé me sert de guide. C’est un après-midi émouvant. Après avoir admiré les beautés de ce pays, j’en découvre les contrastes. Non loin de notre luxueux hôtel se trouve le township d’Alexandra.

Nous traversons d’étroites ruelles bordées de minuscules maisons en tôle ondulée. Dehors, les enfants jouent au football, tandis que les adultes, de retour du travail, discutent, assis à même le sol. C’est important d’avoir aussi un aperçu de ce monde. Un univers où règne la pauvreté mais riche en couleurs, rempli du rire des enfants et de visages souriants. 

Visite émouvante du Musée Neslon Mandela

Mon intérêt pour la vie de ces gens pousse mon chauffeur à m’emmener au Musée Nelson Mandela. Il y a quelques minutes à peine je me trouvais encore au cœur du township et me voici maintenant au musée. La découverte de l’histoire de cette culture m’émeut aux larmes.

Cette journée passée à Johannesbourg m’a montré le fossé qui existe ici entre riches et pauvres et me fais apprécier d’autant plus cet hôtel où j’ai la chance de séjourner. 


Photo principale: Kariega Settlers Drift Lodge

A la rencontre des Big Five

La prochaine et dernière aventure emmènera Anna la blogueuse safari au Parc national Kruger pour une fin de séjour en Afrique du Sud en apothéose.