Etats-Unis

18 octobre 2017 09:46; Act: 18.10.2017 15:09 Print

Sa course finit par un coup de taser

Samedi dernier, une course de stock-car dans l’Indiana est complètement partie en vrille. Un concurrent a même dû être électrocuté par la police locale.

Sur ce sujet
Une faute?

Les courses disputées sur un «huit» aux Etats-Unis ne sont pas exactement le top du top au niveau des épreuves automobiles. Mais les Américains sont friands de ce genre de joyeusetés du samedi soir et, le week-end dernier, ils n’ont pas été déçus du spectacle qui leur a été proposé, sur le Anderson Speedway, à une cinquantaine de kilomètres d’Indianapolis.

Au 24e tour, Shawn Cullen (42 ans) et Jeffrey Swinford (40 printemps), qui s’étaient déjà quelque peu frictionnés plus tôt dans l’épreuve, ont totalement dégoupillé. Après avoir été relâché par la «safety car», le premier a proprement sorti le second en le touchant à l’arrière. Un geste que n’a pas supporté Swinford, qui est allé… poser sa machine sur la voiture de son concurrent!

Vous rigolez déjà bien maintenant? Alors réjouissez-vous de la suite. Fou de rage, Cullen a sauté hors de son engin et est allé coller quelques prunes à son adversaire. Une attaque bien vite jugulée par un officier de la police locale, qui n’a pas hésité à sortir son taser et à en faire usage. Le tout, sous le regard halluciné des hommes de pistes.

Swinford, qui a «utilisé sa voiture comme une arme», a été suspendu à vie de ce circuit et a reçu une amende de 3000 dollars. Cullen, lui, a été inculpé de trouble à l’ordre public et n’a pas encore été jugé. Rick Dawson, le propriétaire des lieux, cité dans le «Herald Bulletin», a bien résumé l’affaire: «En fait, on avait plutôt eu une belle journée de courses jusqu’ici. Après, Swinford est devenu fou. Je n’avais jamais vu un truc pareil sur mon circuit. C’est juste quelque chose que je n’arrive pas à comprendre. Je suis juste reconnaissant que personne n’ait été blessé gravement.»

(rca)