Motocyclisme

26 janvier 2017 08:24; Act: 26.01.2017 08:32 Print

Sur la route de la MotoGP

par Robin Carrel, Genève - Thomas Lüthi était à Genève, la semaine passée, pour y travailler son aérodynamisme, mais aussi évoquer ses espoirs.

Sur ce sujet
Une faute?

Tout frais vice-champion de Moto2, Thomas Lüthi est venu au bout du Léman afin d’y travailler sa pénétration dans l’air, mais aussi pour que son team manager, Fred Corminboeuf, et Patrick Haas, responsable du CMEFE (groupe de compétences en mécanique des fluides et énergétique) de la Haute Ecole du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (HEPIA), puissent expliquer leurs travaux au public. Devant près de 200 passionnés, ils ont évoqué le travail réalisé sous le pont Butin, où se trouve la soufflerie, ses applications sportives, mais aussi les ambitions de la Kalex de Thomas Lüthi.

Assailli par les fans avides de selfies après la conférence, le pilote bernois de 30 ans n’a pas caché son but pour 2017: le titre mondial. Une consécration qu’il n’a plus connue depuis 2005 et sa victoire finale en 125 cm3: «On était de plus en plus forts en 2016. Il faut ­emmener avec nous cette confiance. On était 2es, la marche d’après c’est la 1re. Ensuite, mon but sera de courir en MotoGP.» Lüthi a aussi loué le boulot qu’il a pu réaliser grâce aux ingénieurs genevois: «Il est important d’être sûr que chaque petit détail est pris en compte. On a pu voir la saison dernière le résultat, car j’étais le plus rapide en ligne droite.»

«Avec cette collaboration, on a constaté que notre méthodologie était bonne, se réjouit Patrick Haas. Mais pour moi, un bon ingénieur, c’est celui qui gagne au Mugello (ndlr: en Italie).» A confirmer dès le 26 mars.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tungstène le 26.01.2017 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gaz le 12, gaz.

    De la moto dans cette feuille de choux ! Une fois n'est pas coutume et saluons cette initiative de la part du journaliste. Le 12 peut être titré cette année, ce sera sa dernière chance, je lui souhaite vivement, juste pour montré à nos politiciens que même sans circuits en Suisse nous pouvons êtres champions.... Pas comme le foot, malgré les 40'000 terrains de foot.

  • Sébastien le 26.01.2017 10:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Suis fan de ce champion

    je ne crois pas au passage de Tom Tom en moto GP, même s'il a un énorme talent. n'oublions pas qu'il a déjà 30 et que ceux qui percent à ce niveau sont bien plus jeune. préférerais qu'il soit à nouveau champion du monde dans sa catégorie et finisse sa carrière en beauté

  • Genfois le 26.01.2017 14:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Go Luthi

    Mieux vaut être dominant en Moto2 que dans le milieu du peloton en MotoGP Vas y Tom Tom t'es capable de gagner

Les derniers commentaires

  • Genfois le 26.01.2017 14:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Go Luthi

    Mieux vaut être dominant en Moto2 que dans le milieu du peloton en MotoGP Vas y Tom Tom t'es capable de gagner

  • Sébastien le 26.01.2017 10:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Suis fan de ce champion

    je ne crois pas au passage de Tom Tom en moto GP, même s'il a un énorme talent. n'oublions pas qu'il a déjà 30 et que ceux qui percent à ce niveau sont bien plus jeune. préférerais qu'il soit à nouveau champion du monde dans sa catégorie et finisse sa carrière en beauté

  • Tungstène le 26.01.2017 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gaz le 12, gaz.

    De la moto dans cette feuille de choux ! Une fois n'est pas coutume et saluons cette initiative de la part du journaliste. Le 12 peut être titré cette année, ce sera sa dernière chance, je lui souhaite vivement, juste pour montré à nos politiciens que même sans circuits en Suisse nous pouvons êtres champions.... Pas comme le foot, malgré les 40'000 terrains de foot.

    • titine le 26.01.2017 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Tungstène

      bientot de magnifiques courses en moto2... Tom champion... moi j y crois... et je crois que rossi ne me contredira pas. on en reparles dans quelque mois... vas y Tom et cloue le bec a tous ceux qui pense que t es trop vieux

  • yepyep le 26.01.2017 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    surpris

    là les écolos on ne les entend pas avec tous ces sports motorisés qui ne servent à rien et que l'on à pas encore interdit et entre temps circulation alternée à paris ou autre et bla bla

  • @sue le 26.01.2017 09:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tom en GP

    C'est très bien tout ça ! Mais Lüthi en GP un jour, comme il aimerait, ça m'étonnerait, il commence à se faire vieux par rapport aux jeunes qui sont déjà en GP.

    • titine le 26.01.2017 14:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @@sue

      En Suisse ya pas de circuit. alors que les espagnols et les italiens ont toutes les infrastructures pour s entrainer, les sponsors et le pognons. Luthi est arrivé la ou il est grace a son talent et son expérience fait toute la différence. chercher l erreur...

    • Jose Martinez le 26.01.2017 15:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @titine

      Ah, d'après toi, un Rossi, Lorenzo, Márquez, et j'aurais pu en citer pleins d'autres, sont devenus champions, parce-que ils ont pu s'entraîner plus ? Je pense que Luhti, depuis qu'il est pro en moto, s'entraîne autant que eux ! C'est de talent qu'il s'agit !!

    • titine le 26.01.2017 16:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jose Martinez

      je ne remets nullement en cause les talents de ces grands champions. mais je maintiens que les infrastructures ne sont pas les même en espagne ou en italie. c est pas comparable

    • Riri le 27.01.2017 06:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @titine

      Votre raisonnement est à moitié vrai, le manque d'infrastructures est surtout pénalisant pour la découverte des jeunes talents, là on parle de pilote professionnels, ils s'entraînent toute l'année et dans le monde entier, alors circuits ou pas en Suisse, a ce niveau ça ne change rien, parce que je vous rappelle que beaucoup de pilote motogp vivent en Suisse, Pedro, Lorenzo, Stoner a son époque et quelque autres aussi

    • Ib le 27.01.2017 07:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @titine

      Et en plus, que ce soit en Espagne ou en Italie, leurs pilotes sont soutenus par les médias. Chez nous à part le foot, tennis, hockey et le ski...