Voile – Vendée Globe

18 février 2017 11:00; Act: 18.02.2017 15:35 Print

Alan Roura frustré par une arrivée retardée

par Oliver Dufour, Les Sables d'Olonne - Le marin genevois (23 ans) à bout touchant sur le Vendée Globe va heurter un front anticyclonique samedi soir, qui pourrait bien le clouer sur place durant 24 heures. Rageant!

storybild

Le Genevois va devoir prendre son mal en patience, au large des côtes vendéennes. (Photo: Keystone/Laurent Gillieron)

Sur ce sujet
Une faute?

La mauvaise nouvelle a été confirmée samedi matin par l’équipe d’Alan Roura. Attendu dimanche aux Sables-d’Olonne, le bateau «La Fabrique» n’atteindra finalement pas le port vendéen avant lundi. Se trouvant à environ 250 milles (environ 460km) de l’arrivée de son tour du monde en solitaire en monocoque, sans escale et sans assistance, le benjamin de l’épreuve verra sa route «barrée par un centre anticyclonique» dès samedi soir, vraisemblablement jusqu’à dimanche soir. De quoi scotcher sur place le Genevois durant 24 heures, faute d’airs suffisants.

«Se retrouver bloqué, si proche du but, c’est vraiment atroce», enrage Roura, qui sentait l’excitation monter au cours des derniers jours, à l’approche de son objectif. «Je n’avance pas, j’ai eu jusqu’à 24 cargos autour de moi dans la nuit, ils passent à 200 mètres de moi, c’est horrible. Je suis incapable de dire quand je sortirai de là et quand j’arriverai aux Sables… C’est le jeu, c’est la voile, c’est comme ça… J’arrive… ». L’heure d’arrivée de «La Fabrique» lundi est pour l’heure difficile à déterminer, puisqu’elle dépendra de la durée exacte de son immobilisation et de la vitesse à laquelle il retrouvera des airs.