Voile – Vendée Globe

10 février 2017 00:55; Act: 10.02.2017 01:14 Print

Alan Roura: «C’est tout ce que j’étais venu chercher»

par Oliver Dufour - Le marin genevois (23 ans) a bouclé 90% du Vendée Globe. Mais les quelque 4000km restants seront rudes.

storybild

Le navigateur genevois doit souvent se battre avec la qualité des données qu'il reçoit. (Photo: Alan Roura)

Sur ce sujet
Une faute?

Le jeune skipper en a presque terminé avec son premier tour du monde à la voile en monocoque, sans escale et sans assistance, à bord de son bateau La Fabrique. Depuis le milieu de l’Atlantique, il livre ses impressions, peu avant son arrivée, estimée aux environs du 18 février.

Quel est votre état d’esprit, dans la dernière «ligne droite»?
Ça va comme d’habitude, avec des hauts et des bas. Le moral en a pris un coup à cause de la météo, qui n'est jamais celle qui est annoncée, c’est chiant!

C’est-à-dire?
Là, par exemple, selon mon bulletin, je devrais avoir 15 nœuds de vent portant (ndlr: arrière), mais j’ai 25 nœuds au près (de face). C’est un peu la baston. Moi qui n’aime pas trop le près, surtout avec un bateau fait pour le portant, j’en ai «mangé» pas mal ces derniers jours. D’autres concurrents ont les moyens d’avoir un service météo payant plus pointu, moi je me débrouille avec du gratuit, donc c’est moins précis. J’aurais peut-être dû économiser ailleurs pour m’offrir ça, mais bon, j’étais déjà tellement ric-rac que je ne vois pas comment! (Rires.)

Néanmoins, vous allez bientôt arriver au bout de l’aventure…
Oui, même si ça reste dur. J’ai pas mal freiné pour éviter de trop solliciter le matériel. Ce n’est pas le moment de casser. Je ne rattraperai de toute façon pas ceux qui sont devant et j’ai de la marge sur les poursuivants. Sauf catastrophe, je vais terminer 13e, c’est fou. Que du bonheur!

Vous espériez aussi terminer en moins de 100 jours de navigation, ça sera un peu plus. Pas trop déçu?
Non. C’est vrai que c'était un objectif, mais je n’aurais jamais pensé que je finirais 13e! Et je préfère arriver là en un peu plus de 100 jours, que bien plus loin au classement en 80 jours! Si rien ne change, je devrais du reste arriver le 18, à l’heure de l’apéro. On est Roura ou on ne l'est pas! L’heure du café ou de la sieste, ça serait ridicule. Non, il faut arriver à 11h et quart, l’heure du Ricard!

A-t-on du reste le droit de penser déjà à l’arrivée ou risque-t-on de perdre sa concentration?
J’ai en permanence deux voix dans la tête. Celle qui me dit que c’est bientôt fini et celle qui veut que je reste concentré. Ça me stresse, parce qu’il y a encore un bout à faire et que j’ai le bateau le plus physiquement exigeant de la flotte et que je ne peux pas beaucoup me reposer.

Tout n’est pas fini, mais en voyant le chemin parcouru, comment s’est passée la course par rapport à vos attentes?
C’est dur de répondre avant d’être au bout. Je m’attendais à plus de bricoles, comme je n’ai pas eu la même préparation que d’autres. Voilà ce que je peux dire: j’ai eu tout ce que j’étais venu chercher sur ce Vendée. Un truc incroyable!

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Frédouille le 10.02.2017 07:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tcheu la classe

    Il faut avoir un tempérament hors norme pour se lancer dans ce genre d'aventure. Bravo et bon vent jusqu'à l'arrivée !

  • St-Prex VD le 10.02.2017 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Simple et efficace

    Bravo matelot d'eau douce! Maintenant les marins du monde entier reconnaîtront que la Suisse possède aussi de très bon marins et pas que des skieurs ou des joueurs de tennis. Courage pour la fin de cette aventure et surtout un grand merci de la part de tous les marins suisses! Tu fais partie des grands!

  • mike t le 10.02.2017 05:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quelle fabrique à rêves !

    Belle course ! Belle aventure ! Quel exploit pour un premier Vendée, merci de nous faire rêver et bon retour sur le plancher des vaches pour l'apero !

Les derniers commentaires

  • No85 le 11.02.2017 15:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Esprit marin

    Le vaudois Ravussin n'a pas l'esprit du marin par contre le genevois Roura est totalement dans l'esprit des gens de la mer

  • Jean Duvalais le 10.02.2017 13:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fan de Ton abnégation

    Courage Alan, concentré jusqu'au bout , toute la Suisse est avec toi ! Ne casse rien et à bientôt !

  • Mark le 10.02.2017 08:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo!

    La classe Alan! Félicitations pour tout ce que vous avez déjà accompli, en toute modestie et avec beaucoup de courage !

  • St-Prex VD le 10.02.2017 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Simple et efficace

    Bravo matelot d'eau douce! Maintenant les marins du monde entier reconnaîtront que la Suisse possède aussi de très bon marins et pas que des skieurs ou des joueurs de tennis. Courage pour la fin de cette aventure et surtout un grand merci de la part de tous les marins suisses! Tu fais partie des grands!

    • Bugnon Erix le 10.02.2017 12:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @St-Prex VD

      Je rappelle quand même qu'on a eu Steve Ravussin, qui a chaviré en tête la veille de l'arrivée il y a quelques années, et qui était en passe d'être le premier non français à remporter le Vendée Globe...

    • Ben non, le 10.02.2017 13:36 Report dénoncer ce commentaire

      c'était..

      ...la transat ! Steve n'a jamais fait le VG.

  • Frédouille le 10.02.2017 07:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tcheu la classe

    Il faut avoir un tempérament hors norme pour se lancer dans ce genre d'aventure. Bravo et bon vent jusqu'à l'arrivée !