Etats-Unis

26 septembre 2017 18:29; Act: 26.09.2017 18:32 Print

Corruption dans le basket universitaire

Dix personnes, dont un responsable de l'équipementier Adidas, ont été arrêtées pour des méthodes de recrutement illicites.

Une faute?

La justice américaine a inculpé dix personnes dans le cadre d'un scandale de corruption dans le basket universitaire, notamment un cadre dirigeant de l'équipementier Adidas ainsi qu'une ancienne star de NBA, la ligue professionnelle nord-américaine, Chuck Person.

Le directeur marketing d'Adidas en charge du basket, Jim Gatto, aurait notamment contribué au versement de 100'000 dollars à un joueur vedette de lycée afin qu'il s'engage avec une université, selon les documents publiés mardi par les services du procureur fédéral de Manhattan, Joon H. Kim.

Recruter avec de l'argent et des prostituées

Les noms du joueur et de l'université n'apparaissent pas dans les documents, mais les informations données sur l'université laissent à penser qu'il s'agit de Louisville (Kentucky, centre-est), qui possède l'un des meilleurs programmes de basket universitaire des Etats-Unis.

Si l'identité de l'université était confirmée, ce serait un nouveau coup dur pour Louisville, qui a déjà été mêlé à un scandale concernant ses méthodes de recrutement des joueurs lycéens, s'assurant, entre autres, les services de prostituées pour faire la différence.

Un sport amateur au milieu d'enjeux gigantesques

Le sport universitaire est théoriquement amateur aux Etats-Unis et soumis à des règles très strictes, qui entraînent suspensions et radiations en cas d'infraction.

Mais les deux sports majeurs universitaires, le football américain et le basket, génèrent des milliards de dollars par an pour les facultés, l'organisation NCAA qui gère ces championnats, ainsi que les entraîneurs, sans que les joueurs ne reçoivent un centime de cette manne colossale.

Entraîneurs dans le lot

Les inculpations annoncées mardi concernent également des entraîneurs qui officient au sein de certaines de ces équipes. Ils sont accusés de s'être entendus avec des agents pour inciter certains joueurs à s'engager avec ces intermédiaires, une fois devenus professionnels.

Parmi eux figure notamment Chuck Person, entraîneur adjoint de l'équipe de l'université d'Auburn. Durant les années 80 et 90, cet ailier a joué plus de 900 matches en NBA où il était un joueur renommé.

(ats/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Ucla le 26.09.2017 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ucla

    Tout le monde le fait aux US... Les fautifs sont les joueurs vu qu'ils n'ont pas droit d'accepter les pots de vin et non les sponsors etc...!

Les derniers commentaires

  • Ucla le 26.09.2017 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ucla

    Tout le monde le fait aux US... Les fautifs sont les joueurs vu qu'ils n'ont pas droit d'accepter les pots de vin et non les sponsors etc...!