Basket - LNA

06 octobre 2017 22:01; Act: 06.10.2017 22:37 Print

Pully Lausanne fait tomber Monthey

Les Valaisans se sont inclinés face aux Foxes, alors que les Lions de Genève ont battu non sans mal les Riviera Lakers.

storybild

Le joueur lausannois Badara Top. (Photo: Keystone)

Une faute?

Les deux clubs avaient-ils déjà la tête à la finale de la Super Coupe de dimanche? Peut-être. Toujours est-il que tant le champion Monthey que son dauphin et vainqueur de la Coupe, les Lions de Genève, ont eu toutes les peines du monde face aux Pully/Lausanne Foxes et aux Riviera Lakers.

A tel point qu'à la Vallée de la Jeunesse, Monthey a sombré (85-78). Le champion a bien joué jusqu'à la fin du troisième quart. Mais dans la dernière période, les Chablaisiens ont fait n'importe quoi. Alors que les Foxes ont pu compter sur un Jonathan Wade de gala avec 30 points, bien soutenu par Shaquille Cleare (16 pts) et Tyran De Lattibeaudiere (17 pts).

A Monthey, on a accumulé les fautes et trois joueurs n'ont pas terminé la partie: Dubas, Kazadi et Maza. Mais surtout les Valaisans ont été bien trop maladroits en périphérie. La statistique à 3 points fait peur: 1 sur 15! Les joueurs de Randoald Dessarzin signent un succès de prestige face au champion. A confirmer.

Les Lions ont peiné

Dans leur salle du Pommier, les Lions de Genève ont commencé idéalement avec un 22-8 dans le premier quart et le sentiment que le néo-promu allait passer une soirée longue et difficile: 35-13 après 24 minutes et c'est là que les Vaudois ont décidé de reprendre leurs esprits.

Emmenés par un excellent Axel Louissaint (21 points avec notamment 6 tirs primés), les Lakers ont posé de gros problèmes à la formation de Vedran Bosnic. Et pourtant les pourcentages des Lions ne sont pas désastreux, bien au contraire: 53% au shoot, 50% à 3 pts, les Genevois ont livré la marchandise. Mais ils ont accordé trop de points sur des pertes de balles. Les Veveysans ont marqué 23 points sur des turnovers adverses.

Cela n'a pas suffi et l'expérience des locaux a fini par payer en fin de match (74-69). Mais les Vaudois se rappelleront qu'à 1'10 de la fin, le score était de 68-65. Une bonne base de travail pour le coach Paolo Povia.

(nxp/ats)