Etats-Unis - Gymnastique

07 décembre 2017 18:26; Act: 07.12.2017 18:58 Print

L'ex-médecin écope de 60 ans pour pédopornographie

L'ancien médecin de la sélection américaine de gymnastique a écopé jeudi de 60 ans de prison pour détention de matériel pédopornograhique.

storybild

Larry Nassar était jugé pour détention de matériel pédopornograhique. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Ancien médecin de la sélection américaine, Larry Nassar a été condamné jeudi à 60 ans de prison pour détention de matériel pédopornographique par un tribunal du Michigan, selon un quotidien local.

Le thérapeute était jugé dans l'un des volets d'un vaste scandale d'agressions sexuelles sur de jeunes athlètes, dont plusieurs médaillées olympiques, qui se sont déroulées sur plusieurs décennies. Plusieurs médaillées olympiques font partie de ses victimes.

Larry Nassar (54 ans) «a démontré qu'il ne devrait plus jamais être en contact avec des enfants», a déclaré la juge du tribunal de Grand Rapids, Janet Neff, citée par le quotidien Lansing State Journal. Plus de 37'000 images et vidéos pédopornographiques avaient ainsi été retrouvées par les enquêteurs dans les disques durs de ses ordinateurs.

Nassar a été condamné à 20 ans de réclusion dans une prison fédérale sur chacun des trois chefs d'inculpation pour lesquels il avait plaidé coupable. Ces peines s'additionneront à la sentence d'un autre tribunal qui doit intervenir en janvier.

Ses victimes avaient moins de 15 ans lors des agressions qui se sont déroulées de 1998 à 2015, alors qu'il était dirigeait l'encadrement médical de l'équipe américaine et la sélection olympique. Le médecin prétextait devoir administrer des soins médicaux pour agresser les jeunes filles.

Aly Raisman, McKayla Maroney et Gabby Douglas, toutes trois médaillées d'or olympique, se sont exprimées publiquement après la cascade de révélations d'abus sexuels déclenchée par l'affaire Weinstein. Le scandale dans le milieu de la gymnastique aux Etats-Unis avait été révélé fin 2016 et a ébranlé la discipline, entraînant la démission en mars du président de la fédération USA Gymnastics, Steve Penny.

(nxp/afp)