Volleyball

22 avril 2018 10:16; Act: 22.04.2018 10:16 Print

Le LUC peut redorer le blason lausannois

par Robin Carrel - Le club de la capitale olympique a l'occasion, dimanche dès 14h30 face à Näfels, de remporter un titre national qui fuit le club depuis dix ans.

storybild

Le Lausannois Adrien Prevel lors de la première manche de la finale des play-off de LNA face à Näfels. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Dernier sacre lausannois en football? Il faut remonter à 1965. La dernière fois que le chef-lieu du Canton de Vaud a fini sur la plus haute marche du podium au hockey? C'était le CP Lausanne il y a 108 ans. L'ultime trophée remporté par un club de basket local? Les Sanas Merry Boys Lausanne en 1963... Le LUC, lui, a été sacré pour la dernière fois en 2008 et la capitale olympique patiente, bredouille de trophée national, depuis ce jour.

«Pas de comparaison»

Cette journée est peut-être arrivée car, en cas de succès lors de l'Acte III de la finale des play-off de LNA face à Näfels, le Lausanne UC sera titré. Vainqueur 3-0 à domicile une semaine auparavant et 1-3 en terres glaronaises jeudi dernier, les Lausannois peuvent s'offrir le huitième titre de leur histoire et replacer un peu leur cité sur la carte sportive de la Suisse. Car ce n'est pas encore cette saison que le LHC (10e), le LS (10e) ou les Pully Lausanne Foxes (opposés à Fribourg en 1/4 de finale des play-off) y arriveront...

«On ne veut pas faire de comparaisons avec d'autres sports, a contré Georges-André Carrel, ancien entraîneur légendaire des lieux. C'est par rapport à nous-mêmes. C'est ainsi qu'on a fixé le cadre pour le match de demain. Il ne faut surtout pas que nous revêtions la peau de champions ou de stars. Nous devrons jouer comme on sait jouer. Cela, c'est notre costume. C'est à Näfels de monter son niveau de jeu, s'il veut encore croire au titre. Nous, on reste très prudents.»

Plus de 1000 personnes?

Il risque d'y avoir de l'ambiance, donc, à Dorigny, dimanche. La Ville n'a malheureusement pas pu offrir aux hommes de Max Giaccardi ses plus belles tribunes amovibles (il y aura 950 places assises à disposition), mais ils seront sans doute bien plus du millier présents sept jours auparavant pour faire la fête aux Universitaires, malgré le soleil annoncé et la plage distante de seulement quelques mètres de la salle de Dorigny.

«Ce serait magnifique, a ajouté Carrel. J'essaie de garder un regard très neutre par rapport à ça, mais c'est la preuve que le LUC est le plus grand club de suisse, le seul à avoir remporté les quatre titres importants, avec le Championnat et la Coupe, aussi bien chez les dames que chez les messieurs. C'est le plus beau palmarès du pays et, quand on ne gagne pas, on finit 2e, 3e ou 4e... C'est la force de ce club! De par sa culture, il reste au haut niveau.» Il peut ajouter un nouvelle ligne à son fameux palmarès dimanche.