Athlétisme

19 juin 2017 20:22; Act: 19.06.2017 21:46 Print

Perfectionniste, Büchler veut de plus jolis sauts

par Simon Vuille - Après son 1er succès en Ligue de diamant, la Biennoise peut revoir ses ambitions. A la hausse. Et peut-être espérer une médaille aux prochains Mondiaux.

storybild

La Suissesse abordera les Championnats du monde londoniens avec ambition. (Photo: Keystone/Alexandra wey)

Sur ce sujet
Une faute?

Dimanche soir à Stockholm, Nicole Büchler a marqué l’histoire de l’athlétisme de notre pays en devenant la première Suissesse à remporter un meeting estampillé «Ligue de diamant». «L’année dernière, je suis passée tout près. J’ai terminé deux fois 2e et deux fois 3e. C’est un bel accomplissement», confie-t-elle.

Malgré tout, son saut victorieux à 4 m 65 ne la satisfait pas. «J’ai pris une perche assez dure, la course d’élan a été plutôt bonne. Mais le saut complet n’était pas très beau, j’ai eu du mal à faire passer les hanches. Plusieurs détails doivent être améliorés», regrette la Biennoise de 33 ans.

Sixième des Jeux de Rio, elle revenait tout juste d’une hernie discale qui l’a handicapée cet hiver. Quelques douleurs à la hanche subsistent mais son dos ne la fait plus souffrir. Entraînée par son mari Mitch Greeley, la perchiste savoure ses dernières années de compétition: «J’ai encore plus de plaisir qu’au début. Dans cette discipline, plus tu vas haut, plus tu te sens bien. Avoir la possibilité de gagner des concours maintenant, ça rend la compétition beaucoup plus intéressante.»

Avant les Mondiaux de Londres, elle s’alignera aux championnats d’Europe par équipes, à Londres en Diamond League, à Lucerne et aux championnats suisses. Même si l’athlète ne possède que la 9e meilleure performance de la saison, elle aura une belle occasion de s’offrir une première médaille en Angleterre. «Dans cette discipline, on peut très vite passer d’une désillusion à un succès. C’était le cas pour moi à Stockholm», rappelle-t-elle.

(ats)