Basketball

20 mars 2017 03:52; Act: 20.03.2017 05:35 Print

San Antonio et Cleveland repartent de l'avant

Les Spurs ont dominé dimanche les Sacramento Kings 118 à 102, tandis que les Cavaliers ont difficilement battu les Lakers 125 à 120.

storybild

A partir du 2e quart-temps, les Spurs, sous l'impulsion de Tony Parker (16 pts, dont 12 en 2e période) ont distancé les Kings. (Dimanche 19 avril 2017) (Photo: Keystone)

Une faute?

Les deux principaux rivaux de Golden State, San Antonio et Cleveland, ont renoué avec la victoire dimanche: les Spurs ont dominé Sacramento 118 à 102 et les Cavaliers ont difficilement battu les Lakers (125-120) à Los Angeles.

Battus coup sur coup à domicile par Portland (110-106) et à Memphis (104-96), les Spurs ont assuré l'essentiel, à défaut de rassurer complètement leurs supporteurs. Ils ont en effet débuté la rencontre de la pire des façons en ratant 12 de leurs 13 premiers tirs pour être menés 14 à 2, avant de reprendre leurs esprits et de vite déborder les Kings. A partir du 2e quart-temps, les Spurs, sous l'impulsion de Tony Parker (16 pts, dont 12 en 2e période), ont distancé les Kings qui ont compté jusqu'à 28 points de retard.

«On a bien réagi après ces deux défaites, on a fait du bon boulot, on n'a peu perdu de ballons, on a été agressif en défense comme en attaque», a analysé Gregg Popovich, qui a pu ménager Kawhi Leonard, limité à 27 minutes de jeu (12 pts). Avec cette 53e victoire en 69 matches, San Antonio, 2e à l'Ouest, compte deux victoires de retard sur Golden State (55 v-14 d).

Cleveland retrouve son «Big Three»

De son côté, Cleveland a retrouvé son «Big Three» ménagé la veille lors de la lourde défaite contre les Clippers (108-78), déjà au Staples Center. Avec LeBron James (34 pts), Kyrie Irving (46 pts) et Kevin Love (21 pts), les champions en titre sont venus à bout de Lakers accrocheurs. Ils étaient encore menés de onze points en début de 4e période, avant de faire la différence grâce à leurs stars.

Grâce à cette 46e victoire de la saison, Cleveland a accru son avance sur Boston, 2e de la conférence Est (44 v-26 d), qui s'est incliné à Philadelphie (105-99).

Damian Lillard a marqué 49 points, à deux points de son record personnel, lors de la victoire de Portland à Miami (115-104). L'ailier fort a réussi neuf paniers à trois points et a conforté sa septième place au classement des marqueurs NBA avec plus de 26 points par match.

Les Trail Blazers sont 9e de la conférence Ouest (32 v-37 d), à une victoire de Denver qui occupe la 8e et dernière place qualificative pour les play-offs.

Avec dix de ses 13 derniers matches de la saison régulière à domicile, Portland peut être optimiste: «C'est clairement un avantage, mais on ne peut baisser notre garde», a prévenu son entraîneur Terry Stotts.

(nxp/afp)