JO-2020

07 septembre 2013 21:11; Act: 07.09.2013 23:00 Print

Tokyo accueillera les jeux Olympiques d'été

Madrid a été éliminée de la course pour l'obtention aux jeux Olympiques d'été de 2020. C'est finalement la capitale japonaise qui a été choisie au dépend d'Istanbul.

storybild

La capitale japonaise, organisatrice des JO de 1964, a devancé la métropole turque en dépit des interrogations sur les conséquences de la catastrophe de Fukushima. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Tokyo a été élue ville hôte des Jeux Olympiques d'été 2020 par les membres du Comité international olympique (CIO) au détriment d'Istanbul, samedi à Buenos Aires.

La capitale japonaise, organisatrice des JO de 1964, a devancé la métropole turque en dépit des interrogations sur les conséquences de la catastrophe de Fukushima, en mars 2011, et sur les risques d'accident nucléaire dans l'archipel. Madrid, l'autre participant à la finale à trois, avait été éliminée au premier tour.

Explosion de joie

Des milliers de Japonais ont hurlé de joie dimanche au petit matin pour saluer la victoire de Tokyo pour l'organisation des Jeux olympiques 2020. Le suspense a laissé place à l'euphorie pour les courageux restés debout, ou réveillés tôt, pour voir le président du CIO, Jacques Rogge, annoncer le nom de la ville gagnante peu après 05h00 du matin heure du Japon.

«Banzai, banzai !», ont crié des centaines d'organisateurs et d'élus de la ville rassemblés dans l'auditorium Tosho au coeur de la capitale pour une «soirée officielle» de veille.

«Seule la victoire est belle», s'est ému l'ancien champion de tennis Shuzo Matsuoka, un des nombreux sportifs venus pour l'occasion. «Avec les JO, la vie au Japon va changer.»

Car au-delà de la joie, la surprise et l'émotion ont empreint nombre de Japonais qui craignaient que l'accident nucléaire de Fukushima ne ruine les espoirs de leur candidature.

Les drapeaux japonais se sont agités dans tous les sens pour célébrer le retour des JO à Tokyo 56 ans après ceux de 1964 qui avaient symbolisé le retour du Japon dans la communauté des nations à la suite de la Seconde guerre mondiale.

Silence à Istanbul et Madrid

Dans une ambiance survoltée, plus d'un millier de supporteurs ont mugi de plaisir dans un gymnase du parc olympique Komazawa, un site du sud de la capitale où quelques compétitions s'étaient déroulées en 1964. A l'issue d'une longue attente, ils ont sauté en l'air et se sont enlacés, sous des serpentins dorés lancés du plafond.

Des courageux avaient participé à une course de nuit dans les environs avant de se joindre à la foule anxieuse qui scrutait sur grand écran les nouvelles de Buenos Aires, le silence des prières interrompu par des applaudissements pour la présentation officielle tokyoïte.

«Tokyo ne peut pas perdre, Tokyo ne peut pas perdre», répétaient quatre jeunes gens pour se convaincre avant la lecture du verdict.

Toutes les télévisions japonaises ont couvert l'événement en direct, la chaîne publique NHK dès minuit et les réseaux privés à partir de 03H00 du matin.

Des vedettes du sport et du petit écran se sont succédées sur les plateaux pour commenter en duplex depuis Tokyo et Buenos Aires. Des reporters détachés dans les rédactions des grands journaux, qui tirent à des millions d'exemplaires dans l'archipel, leur ont arraché la primeur de la Une de leur édition spéciale sitôt la victoire annoncée.

(ats/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Echantillion positif le 08.09.2013 04:26 Report dénoncer ce commentaire

    Mieux vaut rester à la maison

    Supers une fois de plus c'est le fric qu'il emporte, même le nucléaire narrête pas le fric et dire qu'ont ce préoccupe de la santé des sportifs !!!

  • Ken le 07.09.2013 23:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Yoshhhh!

    Yeeeees, trop cool!!!!! Les JO dans la meilleure ville du monde, ça va être grand ^^

  • Kevin le 08.09.2013 16:45 Report dénoncer ce commentaire

    Coruption

    Scandaleux! Le CIO finance le nucléaire.

Les derniers commentaires

  • Kevin le 08.09.2013 16:45 Report dénoncer ce commentaire

    Coruption

    Scandaleux! Le CIO finance le nucléaire.

  • J-David le 08.09.2013 10:35 Report dénoncer ce commentaire

    T-Y-K-O-Y !

    Une belle fête populaire en perspective dans un pays fan de sport et une ville incroyable ! Tokyo, c'est T-Y-K-O-Y ! #RTS ;-)

  • sarah le 08.09.2013 07:45 Report dénoncer ce commentaire

    colmater d'abord la fuite

    faudrait déjà colmater la fuite de leur centrale nucléaire avant d'accueillir les JO... ils vont irradier toutes les personnes qui auront fait le déplacement... se serai dommage...

  • Echantillion positif le 08.09.2013 04:26 Report dénoncer ce commentaire

    Mieux vaut rester à la maison

    Supers une fois de plus c'est le fric qu'il emporte, même le nucléaire narrête pas le fric et dire qu'ont ce préoccupe de la santé des sportifs !!!

  • Ken le 07.09.2013 23:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Yoshhhh!

    Yeeeees, trop cool!!!!! Les JO dans la meilleure ville du monde, ça va être grand ^^

    • isma le 08.09.2013 01:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      truqué

      Madrid aurai largement mérité ÇA C EST LA MEILLEURE VILLE AU MONDE! Madrid para siempre

    • tycoon le 08.09.2013 12:33 Report dénoncer ce commentaire

      Remake de Marvel

      Un cas pour la science! Des sportifs dopés exposés aux rayons gamma! On va avoir des Captain America en pagaille!