Etats-Unis - Super Bowl

04 février 2013 19:43; Act: 04.02.2013 19:43 Print

Baltimore a résisté quand le stade a pété les plombs

par Oliver Dufour - Les Ravens ont remporté dimanche le 47e Super Bowl (34-31). Mais une longue coupure du courant a failli leur faire perdre pied.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Soudain, l’obscurité. Après environ 90’’ de jeu en 2e mi-temps, les joueurs du Maryland et leurs adversaires, les San Francisco 49ers, ont dû tout arrêter.

Le receveur des Ravens, Jacoby Jones, venait de battre le record du plus long touchdown de NFL (environ 99 mètres), offrant à son équipe une avance de 22 points. La fin des 49ers, ont sans doute pensé la plupart des 71 024 fans massés dans le Superdome de La Nouvelle-Orléans.

Puis, tout a été remis en question. Les spots se sont éteints un à un, avec les tableaux d’affichage, les caméras TV, les escaliers roulants, la connexion internet... Sans climatisation, l’air est devenu d’un coup lourd et moite. Sans explication. Une anomalie non identifiée a déclenché la coupure d’électricité automatique. Durant 34 minutes. Seuls les générateurs auxiliaires ont empêché le black-out total.

Dans les tribunes, l’inquiétude a dominé, l’espace de quelques instants. «J’ai d’abord cru que c’était une attaque terroriste, a confié un spectateur à CBS News. J’étais nerveux.» Ensuite, l’interruption est devenue plus ludique pour tous. «Une demi-heure dans le noir? Ça nous a donné plus de temps pour aller remplir nos gobelets», a rigolé une autre fan. Mitch Landrieu, maire de la ville hôte, a promis que toute la lumière serait faite sur l’affaire dans les prochains jours.

Les seuls qui ont souffert de l’arrêt imprévu sont les Ravens. Le retour en force de San Francisco a failli leur coûter le match. Mais, pour trois points, Baltimore a tenu bon et a réussi à empocher son deuxième trophée Vince Lombardi.