Tour de France

17 octobre 2017 19:30; Act: 17.10.2017 19:33 Print

«Il y aura une intensité terrible»

par Julien Caloz/ymu - Ancien manager de IAM Cycling, Serge Beucherie décrypte le parcours de la Grande Boucle 2018, dévoilé mardi.

Sur ce sujet
Une faute?

Les 176 participants du Tour partiront de Vendée, le 7 juillet prochain, pour un parcours accidenté de 3329 kilomètres. En récompense, les coureurs auront davantage de bonifications (jusqu’à 3’’ supplémentaires par étape) lors des neuf premiers jours de course. Analyse de cette 105e édition avec le Français Serge Beucherie (petite photo), 62 ans, ex-coureur, directeur sportif et manager.

– Serge Beucherie, comment ­jugez-vous le parcours 2018?
– Les organisateurs ont fait la part belle aux grimpeurs avec deux étapes de montagne très courtes (ndlr: 65 et 108 km). On est dans le sport spectacle. Il y aura une intensité terrible. Télé­visuellement, ça va être magnifique.

– Quels coureurs seront avantagés pour la victoire finale?
– Les purs grimpeurs. Romain Bardet, par exemple. Il a fini deux fois sur le podium, il peut l’emporter un jour. En plus, il n’y aura que 31 km de «chrono» l’an prochain. Je pense aussi que si Nairo Quintana veut gagner, c’est le moment. Et puis il y a Chris Froome, bien sûr.

– Avant la montagne, il faudra franchir les pavés…
– Oui. L’étape de Roubaix, avec 21,7 km de pavés, sera celle de tous les dangers. Il faudra faire attention à la météo et aux chutes. Historiquement, il y a toujours eu des dégâts sur les pavés lors du Tour. Des coureurs comme Schleck, Froome ou Contador ont tous connu des difficultés.

– On va revenir à la limite de huit coureurs par équipe...
– Lorsque j’étais directeur sportif, j’étais contre: à huit, c’est moins facile qu’à neuf. C’est mathématique. Maintenant, je suis plutôt pour. Les cyclistes gagneront en sécurité et il y aura davantage de spectacle. Les grandes équipes pourront moins facilement verrouiller la course.

Les moments-clés probables de 2018

6e étape Première sélection, après le «chrono» par équipes de la 3e journée. Et deux ascensions de la fameuse côte de Mûr-de-Bretagne.
9e étape Le cauchemar des grimpeurs. Arrivée à Roubaix après 21,7 km de pavés sur 15 secteurs.
10e-12e étapes Le terrible triptyque alpestre, avec des montées finales vers Le Grand-Bornand, La Rosière et la mythique Alpe d’Huez.
17e étape L’étape reine, réservée aux purs grimpeurs: de la haute montagne ultraconcentrée, avec 38 km d’ascension en 65 km de course! Arrivée inédite au col de Portet, toit du Tour 2018 (2215 m).
19e étape Long parcours (200 km) rythmé par trois géants pyrénéens: Aspin, Tourmalet et Aubisque.
20 étape Le seul «chrono» individuel, à la veille de l’arrivée: 31 km très vallonnés dans le sud-ouest.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gerard H le 17.10.2017 22:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tristesse....

    Merci douvrir les commentaires pour tous les frustrés de la vie, qui nont jamais fait de vélo de leur vie et qui associent vélo à dopage . Merci pour eux, merci de leur donner un lieu où ils peuvent décharger leur haine du cyclisme.

  • Cricri Le Chene le 18.10.2017 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fatiguant

    Toujours la même rengaine idiote,cyclisme = dopage,tricheries ou autre.les grands clubs de foot par exemple,sont ils si blanc ? Le dernier des cons est capable de faire du foot avec plus ou moins de talent,mais vous devant votre clavier,êtes vous capable de monter un col à vélo ? Une belle journée je vous souhaite.

  • Jean Pleure le 18.10.2017 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avion 1x, avion une 2ème x?

    Ce tour 2018 aura donc La bonne idée partir de France, pour arriver en France. Mais les organisateurs ont quand même trouvé le moyen de prendre deux fois l'avion. Sur ce,... vive le vélo.

Les derniers commentaires

  • Mdr le 18.10.2017 20:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Easy

    Nouvelle batterie d'une autonomie de 6h. Je m'inscris pour le tour 2018!!!

  • Jean Pleure le 18.10.2017 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avion 1x, avion une 2ème x?

    Ce tour 2018 aura donc La bonne idée partir de France, pour arriver en France. Mais les organisateurs ont quand même trouvé le moyen de prendre deux fois l'avion. Sur ce,... vive le vélo.

  • Cricri Le Chene le 18.10.2017 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fatiguant

    Toujours la même rengaine idiote,cyclisme = dopage,tricheries ou autre.les grands clubs de foot par exemple,sont ils si blanc ? Le dernier des cons est capable de faire du foot avec plus ou moins de talent,mais vous devant votre clavier,êtes vous capable de monter un col à vélo ? Une belle journée je vous souhaite.

  • Gerard H le 17.10.2017 22:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tristesse....

    Merci douvrir les commentaires pour tous les frustrés de la vie, qui nont jamais fait de vélo de leur vie et qui associent vélo à dopage . Merci pour eux, merci de leur donner un lieu où ils peuvent décharger leur haine du cyclisme.

    • Lance Armstrong le 18.10.2017 14:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Gerard H

      Avant de parlé de frustration il faut savoir qui commente j ai courue chez les professionnels de longue années et je sais de quoi je parle je me permets de faire des fautttttes pour certains qui nont rien compris et surtout pas au cyclisme pour les conseilles en vélo route je les donnnnne gratuitement pour certains qui ce reconnaîtront

    • Gerard H le 18.10.2017 16:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lance Armstrong

      Et le rapport et??

  • Dupont et Dupond le 17.10.2017 20:51 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle intensité ?

    Celle du dopage ?