Cyclisme - Tour de Romandie

11 avril 2017 13:17; Act: 11.04.2017 16:41 Print

Un Tour ouvert, mais sans vainqueur sortant

Comme d'habitude, le Tour de Romandie va aider les stars du peloton à monter en puissance en direction du Tour de France. Cette année, Quintana n'en sera pas.

Le patron du Tour juge le tracé.
Sur ce sujet
Une faute?

Un fois n'est pas coutume, quelques étoiles du peloton international vont «zapper» la boucle romande. Quintana, Pinot – soit les deux premiers de la dernière édition – et certains autres vont s'aligner sur le Giro, qui s'élancera de Sardaigne le 5 mai prochain. Du coup, ils ont adapté leur calendrier en conséquence et ne seront pas de la fête sur les routes romandes entre le 25 et le 30 avril prochain.

Cela va rabattre pas mal les cartes, puisque le titre devrait se jouer entre les traditionnels chasseurs de boucles d'une semaine, dans le genre de Ion Izagirre, Mathias Frank ou encore Simon Spilak, et les habitués des grands tours, comme Chris Froome, Rigoberto Uran, Tejay van Garderen, voire Robert Gesink et Warren Barguil. Pour se départager, ces hommes auront droit à un parcours qui comporte les premières longues difficultés de la saison cycliste.

Après le court prologue d'Aigle le mardi, les coureurs auront déjà un rendez-vous au sommet le lendemain à Champéry, après deux montées de 3e et un col de 2e catégorie à travers le Valais (2156 mètres de dénivelé en tout). Lors des deux étapes suivantes, en direction de Bulle puis autour de Payerne, les sprinters auront enfin l'occasion de batailler entre eux. S'ils parviennent à suivre dans les quelques bosses proposées par l'organisateur, bien entendu.


L'analyse de Danilo Wyss:


L'édition 2017 du Tour de Romandie se jouera pendant le week-end. Samedi, le peloton partira de Domdidier pour rejoindre Leysin, via le col du Jaun, la montée vers Saanenmöser, le col du Pillon, puis la montée vers le village des alpes Vaudoises (163,5 km/2855 mètres de dénivelé en tout). Il terminera son pensum dans les rues de Lausanne le lendemain, avec un contre-la-montre exigeant de presque 18 bornes entre le Musée olympique et Bellerive, via le Petit-Chêne, la Mercerie, Sauvabelin et autres forts pourcentages de la Capitale olympique.


Le parcours du Tour 2017:


La réaction de Steve Morabito:


(rca)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Georges Georges le 11.04.2017 17:06 Report dénoncer ce commentaire

    rouletabosse

    Bravo à tous ces coureurs propres qui nous font encore rêver !

Les derniers commentaires

  • Georges Georges le 11.04.2017 17:06 Report dénoncer ce commentaire

    rouletabosse

    Bravo à tous ces coureurs propres qui nous font encore rêver !