Cyclisme

07 décembre 2011 15:50; Act: 07.12.2011 15:55 Print

Vinokourov porte plainte contre «L'Illustré»

Alexandre Vinokourov a décidé de saisir la justice contre «L'Illustré». L'hebdomadaire romand avait rapporté que le cycliste kazakh avait acheté sa victoire dans Liège-Bastogne-Liège en 2010.

Sur ce sujet
Une faute?

Le coureur, qui avait pris sa retraite cette année avant de revenir sur sa décision, est accusé d'avoir versé 100'000 euros (125'000 francs) au Russe Alexandre Kolobnev afin qu'il le laisse s'imposer dans la prestigieuse classique belge.

Astana, qui a déclaré cette semaine que la boîte mail de son coureur avait été piratée, a annoncé que Vinokourov, 38 ans, allait porter plainte pour diffamation.

«Je ne peux accepter ces ragots sur mon compte», dit dans un communiqué Vinokourov, suspendu deux ans pour dopage après un contrôle positif sur le Tour de France 2007. «Derrière cette affaire, il y a certainement des gens qui veulent ma peau. Il est bizarre que cela arrive quelques jours après l'annonce de ma candidature aux élections législatives dans mon pays.»

Vainqueur de la Vuelta en 2006, Vinokourov avait annoncé sa retraite après son abandon sur une chute dans le dernier Tour de France, en juillet, avant de revenir sur sa décision et de reprendre la compétition en octobre.

Alexandre Kolobnev, qui évolue au sein de l'équipe Katusha, a été exclu du dernier Tour de France après un contrôle positif à un diurétique. Vice-champion du monde en 2007 et 2009, le Russe a été le seul cas de dopage avéré lors de l'édition 2011 de la Grande Boucle.

Pour étayer la thèse, «L'Illustré» avait rapporté un change de mails entre Vinokourov et Kolobnev dès le lendemain de la course dont l'hebdomadaire a pu entrer en possession. Kolobnev expliquait qu'il n'aurait jamais sacrifié une telle victoire pour un autre coureur que Vinokourov«. Surtout, il a fourni à son adversaire son numéro de compte dans une banque de Locarno où les 100'000 euros ont dû être versés. Interrogé par la publication, Vinokourov avait nié. Lors de la course, le Kazakh et Kolobnev s'étaient parlés à plusieurs reprises avant que le Kazakh place un démarrage à 500 m de l'arrivée.

(ats)