Affaire Contador

08 février 2012 19:03; Act: 08.02.2012 21:19 Print

La ville de Pinto organise une marche

La ville de Pinto, où réside Alberto Contador, a annoncé qu'elle organisait dimanche, conjointement à une association cycliste, une manifestation de soutien au coureur.

storybild

Alberto Contador a été suspendu pour deux ans et déchu de ses victoires.

Sur ce sujet
Une faute?

«La ville de Pinto collabore à la marche populaire 'Nous sommes tous Alberto' organisée par l'association Surbike en soutien à Alberto Contador. L'événement, ouvert à des participants de tous les âges, aura lieu le dimanche 12 février», a expliqué la commune sur son site internet.

Pour cette marche, les organisateurs proposent que les manifestants défilent avec un masque de Contador sur le visage, «téléchargeable» sur la page de l'association Surbike, «pour que les participants puissent exprimer leur soutien au champion».

La marche s'achèvera sur la Place de la Constitution, lieu où Contador avait célébré ses trois victoires sur le Tour de France, dont celle de 2010 qui vient justement de lui être retirée par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Suspendu

Lundi, le TAS a en effet décidé de suspendre pour deux ans le coureur espagnol pour un contrôle positif au clenbutérol, un stimulant anabolisant, lors du Tour de France 2010. Suspendu jusqu'au 5 août, le coureur de Pinto ne pourra donc pas s'aligner sur le Giro ni sur le Tour de cette année et se voit également déchu de sa victoire obtenue sur le Giro 2011.

Mardi, Contador avait affirmé lors d'une conférence de presse organisée chez lui à Pinto, qu'il «continuerait dans le monde du cyclisme» en dépit de cette suspension, n'excluant pas de faire appel de la décision du TAS. «Mes avocats sont en train d'étudier les différentes possibilités. Ce qui est sûr, c'est que je me battrai jusqu'au bout», avait-il assuré.

En Espagne, la décision du TAS a globalement créé un sentiment d'incompréhension et d'indignation, reflété par certaines unes de journaux comme celle de Marca, mardi, («Le TAS perd la raison») ou des événements comme cette marche organisée à Pinto.

(ats)