Tour de Suisse

18 juin 2017 17:38; Act: 18.06.2017 19:58 Print

Simon Spilak gagne le Tour de Suisse

Solide leader au moment d'attaquer le contre-la-montre final de Schaffhouse, le Slovène a pu se contenter de la 5e place dimanche sur le chrono.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Simon Spilak n'a pas tremblé dimanche sur le Tour de Suisse. Le Slovène s'est, comme attendu, offert sa deuxième boucle helvétique à l'issue du contre-la-montre final de Schaffhouse.

Simon Spilak a terminé au 5e rang de cette ultime étape, remportée par l'Australien Rohan Dennis devant le Thurgovien Stefan Küng. Le Slovène de l'équipe Katusha a certes lâché quatre secondes à son principal rival, l'Italien Damiano Caruso, mais il a conservé bien assez de temps pour l'emporter.

Sacré avec 48'' de marge sur Caruso et 1'08 sur le Néerlandais Steven Kruijswijk, Simon Spilak s'est adjugé une victoire qui ne souffre aucune discussion. Un succès qu'il a construit vendredi dans l'étape de Sölden, où il avait écrasé la concurrence dans l'ascension du Tiefenbachferner. Cela lui a permis d'épingler son deuxième Tour de Suisse après l'édition 2015 lorsqu'il s'était, contrairement à cette année, imposé sur le fil à l'issue de l'ultime contre-la-montre de Berne avec 5'' d'avance sur Geraint Thomas.

Coureur redoutable

Egalement habitué à briller sur le Tour de Romandie - 1er en 2010, 2e en 2013, 2014 et 2015 -, le Slovène est bien l'un des coureurs les plus redoutables sur les routes helvétiques. Il faut dire que le format des courses d'environ une semaine convient parfaitement à ses qualités. Ce n'est, en revanche, pas le cas des grands Tours, où il n'a jamais réussi à s'illustrer.

Côté suisse, Mathias Frank a souffert sur le contre-la-montre de Schaffhouse, ce qui l'a fait reculer d'un rang au classement général (7e place). En vue en montagne sur les étapes de Villars-sur-Ollon et La Punt, mais en retrait ensuite à Sölden, le Lucernois peut néanmoins tirer un bilan positif de son Tour de Suisse, qu'il boucle pour la quatrième fois dans le top 10. De quoi se refaire une confiance en vue du Tour de France, où il aura comme mission d'épauler Romain Bardet chez AG2R.

Quant à Stefan Küng, il s'est encore heurté dimanche à Rohan Dennis. Comme lors du prologue du Cham, le Thurgovien a dû se contenter de la 2e place sur le chrono de Schaffhouse, long de 28,6 km et sur lequel il est resté à bonne distance (à 29'') de son coéquipier australien chez BMC.

Même s'il n'est pas parvenu à remporter une étape, ce qu'il avait réussi fin avril sur le Tour de Romandie à Bulle, Stefan Küng peut être satisfait de son Tour de Suisse avec deux performances solides sur les chronos et une journée passée avec le maillot jaune.

(nxp/ats)