Football - Champions League

19 avril 2017 22:42; Act: 19.04.2017 22:44 Print

Monaco trop fort pour le Borussia

Monaco s'est qualifié comme prévu pour les demi-finales de la Ligue des champions. A domicile, le leader de la Ligue 1 a battu Borussia Dortmund 3-1, après avoir déjà gagné 3-2 à l'aller.

storybild

(Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les espoirs des visiteurs allemands - qui étaient certes minces puisque les statistiques donnaient 96% de chances de qualification à Monaco - se sont évaporés en un peu plus d'un quart d'heure. Le temps pour les attaquants Mbappé (3e) et Falcao (17e) d'exploiter les largesses défensives de l'arrière-garde du Borussia.

Même si Dortmund a réagi en seconde période par Reus (48e), l'issue de cette double confrontation n'a pas été remise en question. Et Germain, quelques secondes après avoir relayé Mbappé, pouvait inscrire le numéro trois (81e).

Erreur de Bürki

Roman Bürki, coupable sur l'ouverture du score avec un renvoi devant lui sur une frappe de Mendy, a mal entamé son match avant de se racheter. Mais le portier suisse ne pouvait rien sur le 2-0 inscrit de la tête par Falcao, laissé bien seul dans la surface pour reprendre un centre de Lemar.

Ce début raté plombait le moral des Allemands, qui sentaient bien que la qualification était devenue mission impossible. La réussite n'était pas non plus au rendez-vous, comme sur ce coup franc de Sahin renvoyé par le poteau (14e).

Thomas Tuchel avait beau modifier son système avant même la demi-heure avec l'entrée de Dembelé, l'ASM tenait son os. Mais dès la reprise, Reus réduisait l'écart après un débordement supersonique de Dembelé côté droit (48e).

Dans la foulée, Bürki sauvait devant Mbappé (49e) puis Jemerson (50e). Monaco passait tout près du k.-o. sur un essai de Falcao (65e) puis sur un tir de Mbappé détourné par Bürki (69e). Mais Germain finissait par trouver l'ouverture après une erreur de Piszczek.

Vent de fraîcheur

Pour la première fois depuis 2004, Monaco s'invite donc dans le dernier carré de la Ligue des champions. Avec son enthousiasme, sa jeunesse et la science tactique de son entraîneur Leonardo Jardim, la formation de la Principauté fait souffler un vent de fraîcheur et de renouveau bienvenu dans une élite du football européen trop souvent figée. Peut-elle aller au bout de son rêve et décrocher un premier titre européen? Les paris sont ouverts.

Les Monégasques témoignent en tout cas d'une efficacité remarquable au Stade Louis-II cette saison. En 27 matches devant leur public, ils ont fêté la bagatelle de 24 victoires...

(ats)