Hockey sur glace

14 novembre 2017 19:29; Act: 14.11.2017 22:38 Print

Lausanne et Genève s'imposent, Fribourg aussi

Lausanne a battu Ambri 1-0, alors que Fribourg a surpris Lugano 4-2 et que Genève a dominé Kloten 4-3 tab.

storybild

Jonas Holos (à g.) a eu du travail face à Maxime Lapierre à la Resega. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Lausanne a repris le championnat de National League de la meilleure des manières. Les Vaudois ont battu Ambri 1-0, alors que Fribourg a surpris Lugano 4-2 et que Genève a dominé Kloten 4-3 tab.
La lecture du score pourrait faire penser à un succès minimaliste. Alors oui Lausanne ne s'est imposé que sur la plus petite des marges, mais les Lions auraient mérité mieux. Dans le troisième tiers notamment, les joueurs de Sarault ont touché les montants à deux reprises, tout en accumulant les actions chaudes devant Benajmin Conz.

Sur les trois derniers matches, Lausanne avait encaissé 16 buts. A Lugano et à Genève, les Vaudois sont à chaque fois repartis avec six buts dans la musette. Alors pendant la pause, le coach Yves Sarault s'est attaché à redonner une certaine identité défensive à son équipe. Tout n'a pas été parfait, car le LHC ressemble à un ancien malade en phase de convalescence.

Lausanne a trouvé l'ouverture sur son premier jeu de puissance à la 4e. Petit clin d'oeil, c'est Etienne Froidevaux qui a débloqué la situation. Le centre bernois a ainsi fêté comme il se doit sa prolongation de contrat pour trois ans. Nul doute que l'entraîneur québécois attend davantage de son secteur offensif. Les retours de Joël Vermin et Yannick Herren ont permis au LHC d'afficher un visage plus proche de ce à quoi l'on pouvait s'attendre en début de championnat. Il a manqué la concrétisation mais le coach canadien l'oubliera vite en voyant les trois points supplémentaires garnir le total des Lausannois qui point au neuvième rang à un point de Genève-Servette.

Sandro Zurkirchen a fêté son deuxième blanchissage de la saison. Fait amusant, c'est à nouveau sur un 1-0. Le 17 octobre, c'est Zoug qui s'était cassé les dents sur l'ancien cerbère d'Ambri-Piotta.
Lausanne - Ambri-Piotta 1-0 (1-0 0-0 0-0)

6006 spectateurs. Arbitres: Dipietro/Hebeisen, Abegglen/Fluri. Buts: 4e Froidevaux (Pesonen/à 5 contre 4) 1-0.

Pénalités: x 2' contre Lausanne; x 2' contre Ambri-Piotta. Topscorers PostFinance: Jeffrey, D'Agostini.

Lausanne: Zurkirchen; Genazzi, Fischer; Schelling, Junland; Trutmann, Frick; Vouardoux; Danielsson, Jeffrey, Vermin; Zangger, Froidevaux, Pesonen; Herren, Miéville, Ryser; Kneubuehler, In-Albon, Conz.

Ambri-Piotta: Conz; Plastino, Zgraggen; Jelovac, Ngoy; Fora, Gautschi; Collenberg, Monnet; D'Agostini, Emmerton, Zwerger; Lhotak, Goi, Lauper; Berthon, Taffe, Müller; Trisconi, Kostner, Bianchi.

Notes: Lausanne sans Borlat, Gobbi, Nodari ni Walsky, Ambri sans Trunz ni Pinana (blessés) ainsi que Guggisberg ni Stucki (surnuméraires). 55e tir sur la transversale de Herren. 59'12'' temps mort d'Ambri-Piotta, qui joue sans gardien dès 58'30''.

Le doublé de Mottet

A Lugano, Fribourg a réussi à retourner une situation bien compromise. Menés 2-0 après 15 minutes, les Dragons ont effectué un troisième tiers de feu pour l'emporter 2-4 à la Resega. L'homme du match? Kilian Mottet. Le Fribourgeois a mis fin à une disette de vingt matches sans goal en signant un doublé. Cette victoire, la troisième de rang, prouve que Mark French sait où il va et qu'il a confiance en son groupe. Car, faut-il le rappeler, Fribourg a une fois encore jouer sans Julien Sprunger ni son gardien Barry Brust. mais quand on a la confiance...

Lugano - Fribourg Gottéron 2-4 (2-0 0-1 0-3)

5303 spectateurs. Arbitres: Koch/Prugger, Castelli/Kovacs. Buts: 6e Romanenghi (Lapierre, Wellinger) 1-0. 16e Sanguienetti (Lajunen/à 5 contre 4) 2-0. 28e Mottet (à 5 contre 4) 2-1. 54e (54'00'') Mottet (Cervenka, Schilt) 2-2. 56e (55'56'') Stalder (Bykov) 2-3. 59e Schmutz (à 4 contre 5!) 2-4.

Pénalités: 3 x 2' contre Lugano; 4 x 2', 1 x 10' (Rivera) contre Fribourg Gottéron. Topscorers PostFinance: Klasen, Birner.

Lugano: Merzlikins; Sanguinetti, Furrer; Ulmer, Julien Vauclair; Chiesa, Wellinger; Riva, Ronchetti; Fazzini, Lajunen, Klasen; Walker, Lapierre, Sannitz; Bertaggia, Cunti, Hofmann; Morini, Romanenghi, Reuille.

Fribourg Gottéron: Waeber; Holös, Chavaillaz; Kienzle, Stalder; Glauser, Schilt; Abplanalp; Meunier, Slater, Birner; Rossi, Bykov, Cervenka; Fritsche, Rivera, Tristan Vauclair; Neuenschwander, Schmutz, Mottet; Chiquet.

Notes: Lugano sans Brunner ni Bürgler, Fribourg Gottéron sans Brust, Rathgeb ni Sprunger (tous blessés). Tir sur le poteau: Hofmann (57e). Temps mort de Lugano (59'50''). Lugano sans gardien dès 59'12''.

La confiance, c'est Kloten qui l'a à nouveau de son côté malgré une défaite 4-3 tab face au GSHC. Aux Vernets, les Aviateurs ont égalisé à 3-3 à trois secondes de la fin du dernier tiers sur un but de von Gunten. La présence du Hockeygott? Peut-être, tant on connaît la gouaille de Kevin Schläpfer. Les banlieusards zurichois n'ont rien lâché et ils ont été récompensés. Les Aigles auraient eux dû se mettre à l'abri plus tôt. Satisfaction côté grenat, Stéphane da Costa a été bon pour sa première titularisation. L'attaquant français a inscrit le 2-1. Mais le héros se nomme Henrik Tömmernes. Le défenseur suédois a inscrit un but et surtout les deux tirs au but décisifs.

Genève-Servette - Kloten 4-3 tab (1-1 1-1 1-1 0-0)

5398 spectateurs. Arbitres: Urban/Wehrli, Gnemmi/Gurtner. Buts: 2e Tömmernes (Richard, Schweri) 1-0. 16e Hollenstein 1-1. 32e Da Costa (Bezina/à 5 contre 4) 2-1. 39e Trachsler 2-2. 50e Romy (Jacquemet, Tömmernes) 3-2. 60e (59'57'') von Gunten (à$ 5 contre 4/avec 6 joueurs de champ) 3-3. Tirs au but: Loeffel -, Leone -; Schweri -, Praplan 0-1; Da Costa -, Sallinen -; Tömmernes 1-1, Hollenstein 1-2; Romy 2-2, Bieber -; Praplan -, Tömmernes 3-2.

Pénalités: 4 x 2' contre Genève-Servette; 2 x 2', 1 x 5' (Schlagenhauf) pénalité de match (Schlagenhauf) contre Kloten. Topscorers PostFinance: Richard, Praplan.

Genève-Servette: Mayer; Loeffel, Bezina; Petschenig, Tömmernes; Vukovic, Fransson; Jacquemet; Rubin, Hasani, Damian Riat; Schweri, Richard, Simek; Da Costa, Romy, Spaling; Holdener, Heinimann, Maillard; Traber.

Kloten: Boltshauser; Egli, Von Gunten; Harlacher, Back; Weber, Bircher; Leone; Praplan, Kellenberger, Hollenstein; Bader, Trachsler, Schlagenhauf; Grassi, Sallinen, Bieber; Bozon, Obrist, Marchon.

Notes: Genève-Servette sans Wick, Almond (suspendus), Bays, Douay, Gerbe, Mercier, Rod ni Massimino (blessés), Kloten sans Bäckman, Ramholt, Stoop ni Lemm (blessés) ni Santala (malade). 13e but de Damien Riat annulé après un coach challenge (hors-jeu). 64e Boltshauser arrête un penalty de Simek. 58e tir sur le poteau de Egli. 59'09'' temps mort de Kloten, qui joue sans gardien de 59'03'' à 59'58''.

Langnau a eu besoin de la prolongation pour empocher deux points face à Davos 2-1 ap. Zoug a relevé la tête de l'eau en allant s'imposer à Bienne 1-4. Parti en catimini de Fribourg pour rejoindre Zoug, Larri Leeger s'est semble-t-il bien intégré au contingent de Suisse centrale. Le désormais ex-défenseur des Dragons a inscrit le 0-2 pour son premier but de la saison.

Bienne - Zoug 1-4 (0-2 0-1 1-1)

4837 spectateurs. Arbitres: Massy/Wiegand, Borga/Küng. Buts: 1re (0'44'') Stalberg (Martschini, Roe) 0-1. 11e Leeger (Roe, Martschini) 0-2. 24e Zehnder (Diaz, Senteler) 0-3. 44e Martschini (Diaz, Roe/à 5 contre 4) 0-4. 48e Dufner (Fuchs) 1-4.

Pénalités: 3 x 2' contre Bienne; 4 x 2' contre Zoug. Topscorers PostFinance: Earl, Roe.

Bienne: Hiller; Jecker, Forster; Kreis, Fey; Maurer, Steiner; Dufner; Pouliot, Earl, Rajala; Micflikier, Fuchs, Pedretti; Schmutz, Neuenschwander, Fabian Lüthi; Tschantré, Joggi, Wetzel.

Zoug: Stephan; Schlumpf, Alatalo; Diaz, Geisser; Morant, Leeger; Thiry. Martschini, Roe, Stalberg; Klingberg, McIntyre, Suri; Haberstich, Kast, Lammer; Schnyder, Zehnder, Senteler.

Notes: Bienne sans Lofquist (étranger surnuméraire) ni Dominik Diem (blessé), Zoug sans Nolan Diem, Helbling ni Grossmann (blessés).

Dans le choc au sommet, Zurich a pris le meilleur sur Berne 3-1. Pettersson, Baltisberger et Künzle ont répondu à l'ouverture du score de Noreau. Berne conserve toutefois toujours cinq longueurs d'avance sur Lugano.

(20 minutes/ats)