Football - France

14 février 2018 11:52; Act: 14.02.2018 12:02 Print

«Un sport d’hommes», dit le coach des filles du PSG

Bernard Mendy, l’entraîneur-adjoint du PSG féminin, s’est demandé, mardi soir, si sa discipline était «un sport de filles ou pas?» Une sacrée bévue.

Sur ce sujet
Une faute?

Les stéréotypes ont la dent dure dans le football. Même quand on coach adjoint d'une équipe de football féminin! Bernard Mendy, ancien latéral droit du PSG et international français, a mis un tacle les deux pieds en avant dans le plat, mardi, sur l’antenne de BeIn Sports, où il travaillait comme consultant lors de la partie de 8e de finale de la Champions League entre le FC Bâle et Manchester City (0-4).

Petit retour en arrière. Le score était encore de 0-0, lorsque l’attaquant bâlois Oberlin est entré en contact avec le défenseur central des «Cityzens» Otamendi. Faute? Pas faute? En plateau, on demande l’avis de Mendy sur le sujet. Et là, c’est le drame. Celui qui a été nommé entraîneur assistant de Patrick Lair au sein de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain a commis l’irréparable.

«C’est très bien défendu!», commence-t-il, avant de maladroitement préciser sa pensée. «C’est un sport de filles ou pas? Excuse-moi, c’est un sport d’hommes», a-t-il cru bon de rajouter. Forcément, sur le plateau de la chaîne qatarie, c’est la stupeur.

Un journaliste le relance: «C’est aussi un sport de filles!». Et là, conscient de sa bourde, Mendy rétro-pédale à sa manière. «Oui, c’est un sport de filles, mais bon. Sur ce coup-là, non…», a-t-il encore osé, avant de lâcher un incroyable: «Coucou les filles, si elles me regardent.» Dans la foulée, les réseaux sociaux se sont logiquement enflammés…




(rca)