Football – Equipe de Suisse

09 juin 2017 22:46; Act: 10.06.2017 07:13 Print

La Suisse a fait ses devoirs de vacances

par Robin Carrel, Tórshavn - La Nati a bien fait le travail, vendredi soir, face aux Iles Féroé (0-2). Elle conserve la tête de son groupe de qualification au Mondial 2018 et remporte un 7e succès de suite.

storybild

Il n'y a pas eu photo entre la Nati, qui aurait pu marquer davantage encore, et son adversaire scandinave. (Photo: Keystone/Georgios Kefalas)

Sur ce sujet
Une faute?

Les joueurs de l'équipe de Suisse vont pouvoir partir en vacances et commencer à négocier un éventuel transfert avec l'esprit tranquille. Ils ont parfaitement négocié le match de Tórshavn, qui aurait pu être un piège s'il n'avait pas été attaqué avec ce sérieux. Les Helvètes n'ont jamais été inquiétés par des joueurs locaux qu'on attendait peut-être un peu plus accrocheurs.

La Suisse aurait pu se rendre le match encore plus facile, si Shaqiri avait trouvé mieux que le petit-filet sur coup-franc après 109 secondes de jeu. Une frappe de vingt mètres de Lichtsteiner à la 5e aurait aussi pu décanter prématurément les choses, mais le gardien Nielsen s'est bien couché. Le tir de Seferovic de loin, juste avant le quart d'heure, était quant à lui trop enlevé pour inquiéter le dernier rempart féringien.

Xhaka deux ans après

Face à des Féroé pas forcément fermés à l'idée de jouer - enfin, d'essayer -, Dzemaili a envoyé un bon tir à ras de synthétique, que Nielsen a pu bloquer (21e), Moubandje a tenté une tête finalement manquée (24e) et Mehmedi a manqué de réalisme deux minutes plus tard. Ce dernier, toujours si peu adroit, aurait pu marquer, mais a glissé au moment de placer sa tête au bon endroit (29e). Dans la foulée, pour sa première sélection, Akanji a trouvé la transversale de la tête.

Chauffé à blanc par tant de ratés, le public local a alors lancé une olà. De quoi vexer Xhaka? A la 36e, le milieu d'Arsenal a pris les choses en main. Il a éliminé deux défenseurs de la «Landslidid» à l'entrée de la surface de réparation, avant de frapper du gauche. Le ballon a fui le plongeon du gardien féringien et est allé se ficher dans le petit-filet. Cela faisait plus de deux ans que l'ancien Bâlois n'avait pas marqué sous le maillot de la Nati (27 mars 2015 contre l'Estonie). Le plus dur était fait et c'était largement mérité.

Le début de la deuxième période a largement contrasté avec l'entame de match. La Suisse a attendu 14 minutes pour se créer enfin une occasion et elle l'a mise au fond. Sur une belle passe en profondeur de Dzemaili, Shaqiri a gagné son duel avec le gardien. Avec une avance de deux buts et la perspective des vacances, il eut été facile de laisser filer la fin de la rencontre. Et bien c'est exactement ce qu'ont fait les Suisses. Outre une tête de Dzemaili à la 70e et une frappe fuyante de Lichtsteiner dans les arrêts de jeu, plus rien à se mettre sous la pupille.

Ce nouveau record de sept victoires à la suite permet à la Suisse de continuer son sans-faute dans cette poule. Les prochaines parties face à Andorre et la Lettonie devraient permettre de l'améliorer encore et surtout de se placer idéalement avant la dernière ligne droite vers la Russie qui comportera deux haies de taille: la Hongrie et le Portugal. Et comme les Portugais l'ont aussi emporté (en Lettonie, 0-3), ces trois points étaient simplement vitaux.

Iles Féroé - Suisse 0-2 (0-1)

Torshavn. 4800 spectateurs. Arbitre: Mazzoleni (ITA). Buts: 36e Xhaka 0-1. 59e Shaqiri 0-1.

Iles Féroé: Nielsen; Naes, Gregersen, J. Davidsen (70e Faeroe), V. Davidsen; Vatnhamar, Hansson (66e Loekin), Benjaminsen, Soerensen; K. Olsen (61e Joensen), Justinussen.

Suisse: Sommer; Lichtsteiner, Akanji, Djourou, Moubandje; Behrami, Xhaka; Shaqiri, Dzemaili (85e Freuler), Mehmedi (62e Zuber); Seferovic (78e Derdiyok).

Notes: la Suisse sans notamment Schär (suspendu), Rodriguez, Lacroix, Embolo ni Elvedi (blessés). 31e tête sur la transversale d'Akanji. Avertissements: 42e Benjaminsen. 91e Soerensen.

Le liveticker en pop-up