Supporter frappé

03 novembre 2017 10:07; Act: 03.11.2017 13:08 Print

Pour son coup de pied, Evra risque très gros

L'UEFA rendra sa décision disciplinaire le 10 novembre à propos du vilain geste du défenseur. L'OM a de son côté ouvert une enquête.

storybild

Patrice Evra pourrait être lourdement sanctionné. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'UEFA rendra sa décision disciplinaire le 10 novembre concernant le défenseur de Marseille Patrice Evra, exclu pour un violent coup de pied contre un supporter avant la rencontre d'Europa League à Guimaraes, et suspendu au minimum pour la prochaine rencontre de C3.

Patrice Evra a récolté un «carton rouge pour comportement violent». Il est donc suspendu «au moins un match» avant la décision de la commission de discipline de l'UEFA le 10 novembre, a précisé l'UEFA.

Le joueur de 36 ans risque une lourde sanction. Pour un geste relativement similaire en 1995, dans le Championnat d'Angleterre, l'attaquant français de Manchester United Eric Cantona avait été suspendu neuf mois par la Fédération anglaise (FA).

Jeudi soir, avant la défaite chez les Portugais de Guimaraes (1-0), Evra a asséné un coup de pied au visage d'un supporter pendant l'échauffement, ce qui lui a valu d'être exclu par l'arbitre. Le latéral gauche n'a pas pris place sur le banc de touche pour le coup d'envoi du match.

Quelques dizaines de personnes, la plupart issues de la zone réservée aux fans marseillais - qui étaient près de 500 - avaient pris à partie le joueur. Après avoir échangé verbalement avec eux, Evra a violemment réagi avec ce coup de pied. Les stadiers sont ensuite rapidement intervenus mettant fin à l'altercation.

Marseille est également poursuivi pour invasion du terrain par des supporters, utilisation de fumigènes et dommages matériels, a indiqué l'UEFA.

L'OM ouvre une enquête

De son côté, l'Olympique de Marseille a ouvert une enquête interne pour déterminer «toutes les responsabilités». «En tout état de cause, un joueur professionnel se doit de garder son sang-froid face à des provocations et des insultes aussi dures et injustifiées soient-elles», commente le club sur son site.

Le club a également condamné l'attitude de «pseudo» supporters ayant un «comportement destructeur (...) au moment où chacun doit au contraire soutenir son équipe».

(nxp/afp)