Football - Suisse

26 septembre 2017 10:14; Act: 26.09.2017 12:10 Print

Ollé-Nicolle: «Pas de Noirs pour la finale»

Au début des années 2000, le Bressan Didier Ollé-Nicolle était aux commandes de Neuchâtel Xamax. Juste au moment de l’arrivée des Tchétchènes et de Bulat Chagaev...

Sur ce sujet
Une faute?

Ce mardi matin, le procès en appel de Bulat Chagaev concernant les accusations portées contre lui de gestion fautive et déloyale, détournement de l'impôt à la source, tentative d'escroquerie et faux dans les titres rendra son verdict. Mais la veille au soir, invité de l’émission «Le vestiaire», l’entraîneur en place au moment de l’arrivée du Tchétchène aux commandes du club de la Maladière a rajouté encore une pièce au dossier de celui qui risque trois ans de prison, dont la moitié ferme. Car dans la foulée du rachat du grand Xamax, Chagaev a eu des exigences un peu étranges. Morceaux choisis.

Didier Ollé-Nicolle raconte: «On a bâti une équipe toute la saison, avec de jeunes joueurs. On était derniers, avant de se sauver en Super League lors des derniers matches… Fait rarissime: On s’est qualifiés pour la finale de la Coupe de Suisse, en éliminant le FC Zurich en quart de finale, à Zurich, et le club a ensuite été vendu aux Tchétchènes dans le dernier mois de compétition (…). A une semaine de la finale de la Coupe, alors que le Championnat était terminé, le bras droit de Bulat Chagaev, nommé Andrei Rudakov et qui parlait un peu français, me convoque et me dit: «On est contents de toi» et ils m’offrent une année de contrat supplémentaire à des conditions que je n'avais jamais vues, même à Nice. Mais à deux conditions: 1. Le jour de la finale, pas de Noirs sur le terrain. 2. La saison prochaine, ton staff technique, ce ne sera que des Tchétchènes…»

«Je me dis non, ce n'est pas possible»

L’air ahuri des trois champions du monde français, Frank Leboeuf, Christophe Dugarry et Emmanuel Petit, qui participent à l'animation de l’émission «Le vestiaire» sur SFR Sport, en dit long. Du coup, l’actuel entraîneur d’Orléans en Ligue 2 française avoue qu’il avait prévu de partir à ce moment-là. «Je me dis, je me casse… Ce sera impossible de tenir. Ils me rappellent le soir même et me demandent si c’est oui ou si c’est non. C’est comme ça pour le patron, il n’y a pas à choisir… Je dis non, ce n’est pas possible, mais dans ma tête, c’était pour après la finale. Mais le soir même, il y avait une assemblée générale extraordinaire à laquelle je ne participe même pas et ils m’ont viré. Ce sont les journalistes qui m’ont appelé à 22 heures pour me demander si j’étais au courant. Le lendemain matin, je suis allé au stade pour récupérer mes affaires et ils m’ont interdit de le faire…»

Du coup, c’est Bernard Challandes qui a récupéré les commandes de Neuchâtel Xamax quelques jours avant le déplacement du Parc Saint-Jacques. Sa formation, avec quatre Noirs sur la pelouse (Freddy Mveng, Gilles Binya, Baye Ibrahima Niasse et l’extraordinaire Gerard Bi Goua Gohou), a subi la loi du FC Sion (2-0). C’était l’époque où l’équipe de Tourbillon était encore imbattable à ce niveau de la compétition.


Ces nouvelles révélations viennent s’ajouter à un dossier grotesque que le propriétaire de l’époque, Sylvio Bernasconi, avait contribué à rendre encore plus terrible. Dans «le Matin Dimanche», au mois de juillet, l’entrepreneur neuchâtelois avait avoué qu’il n’avait «pas pris le temps de se renseigner. Il faut remettre les choses dans leur contexte. À l’époque, le canton de Neuchâtel nous causait beaucoup de soucis, notamment par l’intermédiaire du conseiller d’Etat Jean Studer. Les relations n’étaient pas bonnes. Je n’en pouvais plus. Alors, j’ai vendu au premier venu (…). Alors, bien sûr, c’est facile de dire aujourd’hui que j’aurais dû me renseigner. Si c’était à refaire, je ne vendrais pas à Chagaev, vu ce qui s’est passé après.»

(rca)

Les commentaires les plus populaires

  • Jean Luc le 26.09.2017 10:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon Débarras

    Bof, il n'y avait plus de gros chantier prévu à Neuchâtel , donc il a liquidé Xamax au premier pigeon.....

  • Roberto Baggio le 26.09.2017 10:59 Report dénoncer ce commentaire

    Merci Silvio

    Je l'ai toujours dit le premier coupable dans l'histoire c'était Bernasconi !

  • Flooo le 26.09.2017 10:44 Report dénoncer ce commentaire

    Bernasconi

    "c'est la faute à Studer" Moi aussi je payais pas mes factures et j'ai dit ça à l'office des poursuites. Mais j'ai pas encore trouver des tchétchènes pour racheter mes dettes, pouvez-vous m'aider svp ?

Les derniers commentaires

  • Jaques le 26.09.2017 22:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oublions

    Heureusement que aujourd'hui nous pouvons suivre des belles rencontres , Xamax - Servette et que les grands clubs se relève de toutes ces mauvaises histoires . Vive le foot roman . Oublions le passé et vivement les grandes rencontres du futur en super League . Avec Xamax , Servette, Lausanne , Sion , comme à la grande époque .

  • Eric le 26.09.2017 22:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel erreur

    Lamentable , chaga machin un raciste , mafieux , un fou qui avait menacé de mort les joueurs . Bravo Bernasconi tu as bien fait de ne pas te renseigner avant . Quel erreur . Grave

  • Alain le 26.09.2017 22:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Amateur

    Bernasconi !!!!!! Amateur Évidemment , il fallait se renseigner avant , c'était la première chose à faire , on ne peux pas remettre un des plus grand club Suisse à n'importe qui . Un oubli lourd de conséquences . C'est du grand amateurisme . Une faute professionnel importante.

  • Le Genevois le 26.09.2017 14:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La vérité

    Pas de quoi fouetter un chat... le frouze a voulu jouer sa vierge effarouchée....maintenant il est entraîneur d'un club de d2 qui va descendre en national...

  • FCS Xamax le 26.09.2017 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    Manger du poisson !

    Uu peu facile M Bernasconi ! Un minimum de fiéreté. Quand, un journaliste vous avez accusé d'avoir fossoyer le club, vous lui aviez répondu qu'il se trompait et que la revente était la meilleure chose pour les rouges et noirs ! Manger du poisson, ça aide à garder la mémoire. Je ne vous salues pas et ne vous repect pas !

    • Paul le 26.09.2017 22:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @FCS Xamax

      Quel amateur se Bernasconi , une erreur de débutant . Foutre un si beau club dans la m , c'est honteux . La première chose à faire à l'époque c'était d'assurer un avenir serein pour Xamax . Je dis ça en tant que servettien .