Football

16 août 2017 19:14; Act: 16.08.2017 19:26 Print

A Denis Zakaria d'écrire son histoire

L'international helvétique s'apprête à vivre sa première saison en Bundesliga. Les attentes sont grandes, mais il faudra faire attention de ne pas se brûler les ailes.

storybild
Une faute?

Il a vingt ans et pèse environ 12 mio d'euros: Denis Zakaria sera à n'en pas douter le Suisse à suivre en Allemagne cette saison. Le Genevois, parti des Young Boys pour Mönchengladbach cet été, pourra éprouver le grand talent qu'on lui prête à la dure réalité de la Bundesliga.

Le milieu de terrain a du potentiel, comme bien d'autres en avaient avant lui. Il s'agit désormais de l'exploiter, contrairement à ce que d'autres espoirs suisses, restés des promesses sans lendemain, ont fait en partant à l'étranger.

Avec son profil de relayeur, Zakaria a déjà commencé de séduire son entraîneur Dieter Hecking. Ce dernier songe au Genevois en priorité pour faire la paire avec le champion du monde Christoph Kramer, dans un souci de stabiliser et muscler l'entrejeu du Borussia.

Zakaria (3 sélections) n'a eu aucun souci d'acclimatation puisqu'il a retrouvé trois coéquipiers en équipe de Suisse, l'inamovible gardien Yann Sommer (dont la saison précédente a été délicate), le prometteur défenseur Nico Elvedi (qui cherchera à conserver sa place de titulaire) et l'attaquant Josip Drmic (qui n'a plus le droit à l'erreur après deux années pourries par les contre-performances et les blessures).

Le retour d'Embolo

On attend aussi beaucoup de Breel Embolo et Admir Mehmedi. Le genou en vrac de l'ancien junior de Bâle a compliqué la situation. Or, Embolo tarde à revenir, n'ayant pu disputer que trente minutes avec Schalke 04 durant les matches de préparation... Une préparation dont est sorti gagnant, pour plusieurs observateurs, Mehmedi. Auteur de seulement 5 buts ces deux dernières années, le talentueux Zurichois n'aura pas d'autre chance à Leverkusen, pas plus que le Genevois Ulisses Garcia (qui doit s'imposer à Werder Brême).

Les perspectives de Steven Zuber à Hoffenheim sont bien meilleures (comme le sont celles de Fabian Frei à Mayence). L'ex de GC a une belle carte à jouer, notamment dans la perspective d'une participation à la Coupe du monde 2018. Concurrent direct au poste d'ailier gauche en sélection suisse, Valentin Stocker doit semble-t-il se chercher une autre adresse que le Hertha Berlin pour défendre ses chances, lui qui n'entre pas dans les plans de Pal Dardai.

Un coach qui ne considère d'ailleurs plus Fabian Lustenberger que comme un remplaçant. Pour la petite histoire, le Lucernois est un des joueurs les plus fidèles de Bundesliga, du haut de ses dix ans dans le club de la capitale (ils ne sont que sept dans tout le championnat à le devancer dans ce classement).

Yvon Mvogo a franchi un palier

Cela n'était pas l'affluence des grandes années dans le charter conduisant les Suisses vers l'Allemagne, mais la délégation helvétique, forte de 23 hommes, demeure la plus importante du pays après l'autrichienne. Outre Zakaria, un autre talent d'YB, le gardien Yvon Mvogo, a franchi un palier en signant à Leipzig, la révélation de 2016/17 avec à la clef un titre de vice-champion venu récompenser une politique de promotion de la jeunesse. Au Fribourgeois de déboulonner Peter Gulacsi de son poste.

Plus désiré à Rennes après trois ans en Bretagne, Gelson Fernandes retrouvera quant à lui à Francfort une Bundesliga qu'il avait découverte en 2013/14 à Fribourg (où Vincent Sierro attend toujours de faire ses débuts).

De nombreux départs

En fait, c'est surtout dans le sens des départs que les Suisses ont été aperçus cet été: Johan Djourou à Antalyaspor, Fabian Schär à La Corogne, Djibril Sow à YB, Diego Benaglio à Monaco et, bien sûr, Ricardo Rodriguez à l'AC Milan (pour 18 mio d'euros!). A noter finalement que Pirmin Schwegler s'apprête à écrire un quatrième chapitre dans sa vie allemande après Leverkusen (2006 - 2009), Francfort (2009 - 2014) et Hoffenheim (2014 - 2017). L'ancien international aux 206 rencontres de championnat d'Allemagne évoluera désormais à Hanovre.

(nxp/ats)