Football - Euro 2017

17 juillet 2017 12:15; Act: 17.07.2017 12:57 Print

Deux règles à l'essai aux Pays-Bas

Les instances du football continuent leurs expérimentations. Après la vidéo lors de la dernière Coupe des Confédérations, l'Euro féminin va tester deux autres adaptations.

storybild

Les arbitres au féminin ont deux nouvelles cartes en mains. (Photo: Keystone/Vincent Jannink)

Sur ce sujet
Une faute?

Le football a de tout temps adapté de nouvelles règles. Par exemple, le premier corner a été tiré en 1873, la touche a commencé à se faire à deux mains dix ans plus tard, les penalties ont été inventés en 1891, le hors-jeu actuel apparaît après la Première Guerre mondiale et on a empêché le gardien de prendre avec les mains le ballon sur une passe en retrait d'un coéquipier en 1992.

Grandes ou petites, ces évolutions ont permis au jeu de ballon de se fluidifier et de s'adapter au rythme toujours plus élevé des rencontres de haut niveau. Pour accompagner cette dynamique, deux nouvelles règles qui peuvent sembler mineures vont être essayées, lors du Championnat d'Europe féminin aux Pays-Bas, tout comme elles l'ont été lors des derniers Euros M21 et M19 des garçons et de celui des filles de moins de 19 ans.

- En cas de prolongations, les équipes auront désormais droit à un quatrième changement de joueuses. Il a fallu attendre 1967 pour qu'une formation puisse substituer un de ses éléments pour des raisons tactiques. Ce nombre est ensuite passé à deux, neuf ans plus tard. Trois changements sont permis depuis 1995 (et même 1992, s'il s'agissait du gardien).

- L'arbitre aura désormais la possibilité d'avertir ou d'expulser, en leur montrant des cartons, des joueurs, entraîneurs ou officiels placés dans la zone technique. Cela ne sert pas à grand-chose, certes, mais ça fera joli à la télévision.

En revanche, l'alternance des équipes au moment des tirs au but ne sera pas testée lors de cette compétition. Ce sont les Euros M19 garçons et filles qui se sont partagé cet essai. Il consistait à faire tirer alternativement les deux formations (concept appelé ABBA-System), histoire d'éviter l'indéniable avantage octroyé à la sélection qui s'élançait la première lors de ces séances.

(rca)