Brésil - Polémique

14 mars 2014 21:51; Act: 14.03.2014 23:03 Print

Neymar taquine des touristes dans une pub

Neymar s'amuse à dribbler des touristes en leur apprenant à commander une boisson avec des phrases saugrenues. Cette publicité fait grincer des dents, au Brésil

Der TV-Player benötigt einen aktuellen Adobe Flash Player: Flash herunterladen
Sur ce sujet
Une faute?

Une publicité pour un soda tournée par la star de l'équipe du Brésil a été attaquée par une commission parlementaire, a-t-on appris vendredi. Dans cette vidéo, on voit des touristes étrangers se présenter au kiosque d'une plage de Rio et commander la boisson gazeuse en lisant sur un bout de papier des phrases comme: «Un guarana (la boisson) pour une eau de saucisse ici», ou «un chien qui suce des mangues». On s'aperçoit à la fin de la pub que c'est Neymar qui rédige les commandes malicieuses.

«Nous avons reçu des plaintes de consommateurs qui déplorent que cette publicité incite à la moquerie, que c'est une plaisanterie de mauvais goût, offensante pour les étrangers et qui se sert d'un sportif ayant une grande influence sur les enfants et les adolescents», a dit à l'AFP un porte-parole du Conseil national d'autorégulation publicitaire (Conar). Le Conar a ouvert une procédure pour examiner la validité des plaintes.

«Principes de respect»

La Commission des Droits de l'Homme de la Chambre des députés s'est jointe cette semaine à ces requêtes contre la publicité et a demandé que les annonceurs soient sensibilisés aux «principes de respect de la dignité humaine, et de ne pas promouvoir la discrimination», selon une lettre envoyée à l'AFP.

La publicité a été diffusée de début février à mardi dernier. Son retrait des écrans ce jour-là n'est pas lié aux plaintes, mais était ainsi programmé dès le début, a précisé à l'AFP un attaché de presse du groupe propriétaire de la marque de ce soda, par ailleurs sponsor de la Coupe du monde et de l'équipe du Brésil.

L'entreprise a regretté dans un communiqué «que la blague de Neymar avec ses amis ait été mal interprétée par certaines personnes», et a assuré «qu'à aucun moment, elle n'a eu l'intention d'offenser les touristes ou de discriminer quiconque».

(afp)