Super League

28 novembre 2011 09:16; Act: 28.11.2011 16:57 Print

Servette remercie son entraîneur

Joao Alves a été démis de ses fonctions d'entraîneur de Servette, a annoncé le club dimanche peu avant minuit. Il est remplacé par un autre Portugais, Joao Carlos Pereira.

storybild

Joao Alves occupait ce poste d'entraîneur depuis octobre 2009. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Grand artisan de la promotion en Axpo Super League fêtée ce printemps, le technicien portugais de 58 ans a été démis de ses fonctions dimanche soir, quelques heures après l'élimination des «Grenat» en 8e de finale de la Coupe de Suisse (3-0 à Bienne). Il occupait ce poste depuis octobre 2009 et avait prolongé son contrat en juin dernier, pour une durée que les dirigeants servettiens n'avaient pas souhaité préciser.

Joao Alves est remplacé par son compatriote Joao Carlos Pereira (46 ans), précise le SFC sans donner plus de détails. Pereira a embrassé la carrière d'entraîneur à l'âge de 33 ans. Il a notamment dirigé Academica Coimbra, Nacional Madère et Belenenses avant de rejoindre le championnat chypriote (Ermis).

Cette décision peut sembler surprenante malgré les relations difficiles entretenues par Joao Alves avec le directeur technique Costinha et le président Majid Pishyar. Particulièrement apprécié dans le vestiaire, Joao Alves n'a pas à rougir du début de saison de Servette. Le promu pointe au 7e rang provisoire d'ASL, avec 6 victoires acquises en 16 matches et 21 points au total.

Le fils de Joao Alves, Carlos, ne s'assoira plus, lui non plus, sur le banc grenat. Il occupait les fonctions d'entraîneur-assistant, au même titre qu'Oscar Londono lequel, comme tout le reste du staff, semble pour l'heure avoir été maintenu à son poste. Joint par téléphone, Carlos Alves a expliqué que son père ne ferait pas de déclarations.

Le club n'a pas fait de commentaires supplémentaires. Le directeur sportif Costinha n'a pas répondu aux appels de Sportinformation.

Il s'agit du quatrième changement d'entraîneur cette saison en Axpo Super League, mais le troisième seulement faisant suite à un licenciement. Heiko Vogel a remplacé Thorsten Fink au FC Bâle après le départ de ce dernier à Hambourg et Neuchâtel Xamax a remercié à deux reprises ses techniciens, d'abord le duo Sonny Anderson-François Ciccolini puis l'Espagnol Joaquin Caparros.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bob l'éponge le 28.11.2011 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    coup dur...

    d'après moi la plus mauvaise décision de M. Pishyar cette année...

  • genfois le 28.11.2011 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    mouais...

    voila, ce qui devait arriver arriva... Joao Alves remercié parce que son équipe est un peu faible. Dommage pour lui. Ca ne va rien changer. Merci à Joao pour tout ce qu'il a apporté au SFC

  • lagui le 28.11.2011 20:27 Report dénoncer ce commentaire

    Businesse vs Foot

    Il fallait virer Costinha et pas Alves, Alves a fait déjà ses preuves en tant q'entraineur alors que Costinha n'a rien prouvé comme directeur sportif, à part se faire virer du Sporting. D'ailleurs ça va beaucoup mieux depuis quil n'est plus là. Si Servette veux se maintenir en super ligue, il doit se débarrasser au plus vite de Costinha.

Les derniers commentaires

  • lagui le 28.11.2011 20:27 Report dénoncer ce commentaire

    Businesse vs Foot

    Il fallait virer Costinha et pas Alves, Alves a fait déjà ses preuves en tant q'entraineur alors que Costinha n'a rien prouvé comme directeur sportif, à part se faire virer du Sporting. D'ailleurs ça va beaucoup mieux depuis quil n'est plus là. Si Servette veux se maintenir en super ligue, il doit se débarrasser au plus vite de Costinha.

  • désabusé le 28.11.2011 17:37 Report dénoncer ce commentaire

    Vive les Romands

    Prévisible. Je pense que Costinha avait un copain à placer sinon comment expliquer un si rapide remplacement. On est pas loin derrière Xamax et Sion dans le n'importe quoi. Pourvu que les dirigeants de Lausanne gardent la tête froide et ne suivent pas l'exemple catastrophique de la Romandie.

  • Valter le 28.11.2011 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Costinha à la baguette

    C'est vraiment triste et désolant. João Alves est un entraîneur comme il y en a très peu. Sous ses airs de paysan portugais, il a une énorme connaissance du football. Je sais de quoi je parle, je le suis depuis longtemps. Celui qui vient le remplacer est loin d'être à son niveau même s'il à souvent entraîné en 1ère division portugaise, il n'a jamais rien démontré. Je crois que c'est plutôt du côté de M. Costinha qu'il faut regarder. Avoir été un bon joueur ne fais pas de lui un bon directeur sportif. Ne cherchez pas plus loin si Saleiro ne joue pas... il vient du sporting...

    • Marc C. le 30.11.2011 14:45 Report dénoncer ce commentaire

      Apprécie

      Perso je trouve que Valter et Lagui posent un excellent commentaire. C'est la qu il faut agir vous avez raison à mon humble avis (mais tout le monde s'en fou de mon avis je sais)et vous n'avez pas perdu le bon sens vous au moins comparé à d'autres grand décideurs...

  • Marc C. (ancien joueur sfc) le 28.11.2011 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Vive le foot !!

    Monsieur Alvès , Monsieur Mathey et co monsieur du football..., ce sport vous le connaissez et vous le respectez, car votre but ultime était de le faire vivre sur le terrain quel que soit le score, mais malheureusement pour des enjeux autre que footballistique il n y a que le resultat qui compte....quelle honte d'écarter des gens comme vous des terrains. Bientot il n y aura plus que des comptables, des avocats, des politiciens, des docteurs du foot. Si c'est pas déja le cas... lol Mr Alvès avait recrée se qui s'etait perdu dans ce club,une identitée footballistique. Voilà le remerciement.

  • Albin Delavy le 28.11.2011 16:15 Report dénoncer ce commentaire

    Genève, attitude Valaisanne...

    C'est bien connu, Genève est la capitale du Valais... en nombre de Valaisan... et bien maintenant c'est aussi, en terme d'attitude, la filiale d'un célèbre constructeur Valaisan...