Journaliste agressé

12 octobre 2017 16:04; Act: 12.10.2017 19:24 Print

Comment la Ligue a sanctionné Constantin

Daniele Moro, président de la commission de discipline, détaille le cheminement qui a conduit aux sanctions contre «CC».

Sur ce sujet
Une faute?

Daniele Moro, président de la commission de discipline de la Swiss Football League, estime que les sanctions prononcées à l'encontre de Christian Constantin jeudi sont «appropriées et proportionnées».

Pour la commission de discipline, il y a eu «violation du règlement de conduite que l'on doit observer en tant que fonctionnaire d'un club de football». Alors, «après avoir examiné les faits, après les avoir appréciés, nous avons estimé, étant donnée la fonction occupée par Christian Constantin, que la faute était grave», explique Daniele Moro.

Le président du FC Sion, déjà interdit de stade durant quatre mois en 2008 pour avoir agressé un membre du corps arbitral à Kriens (lésions corporelles simples), a payé pour sa récidive, cette sanction passée ayant été considérée comme une circonstance aggravante par la CD.

Mais Daniele Moro précise que l'absence d'excuse n'a joué aucun rôle dans la décision. «De manière générale, le fait de ne pas s'excuser n'est pas une circonstance aggravante. La Commission de discipline doit considérer la faute commise et décider si elle est légère, moyenne ou grave.»

Pas de bannissement total

Dans l'arsenal répressif à disposition de la commission de discipline figure également le bannissement total, à savoir une interdiction de toute activité en lien avec le football, que nombre d'observateurs ou de médias réclamaient. La CD a toutefois décidé de ne pas aller aussi loin dans la sanction, car «une sanction disproportionnée serait contre-productive», estime Daniele Moro.

«La Commission de discipline a examiné toutes les sanctions possibles afin de choisir laquelle était appropriée. Et elle est arrivée à la conclusion qu'une double sanction, donc l'amende et l'interdiction de stade, était proportionnée au regard de la faute commise. A notre avis, la décision que nous avons prise et appropriée et proportionnée», défend le président de la CD.

Interdiction de stade bravée?

Reste désormais à savoir si Christian Constantin va braver l'interdiction de stade. Daniele Moro prévient néanmoins: «Si une personne sanctionnée contrevient à une décision de la Commission de discipline entrée en force, cela engendre l'ouverture d'une nouvelle procédure. Concernant les matches du FC Sion à l'extérieur, il est de la responsabilité de tous les clubs de participer à la mise en oeuvre d'une sanction disciplinaire.»

Dans le même ordre d'idée, si Christian Constantin pénètre dans le stade de Tourbillon, il mettra de facto en faute le FC Sion lui-même, lequel serait alors exposé à des sanctions non plus dirigées contre son président, mais contre le club.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • freux le 12.10.2017 16:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mon pronostic

    CC va dire qu'il abandonne tout investissement dans le foot et dira que la SFL sera responsable de la disparition du FC Sion dans l'élite. Après j'espère que je me trompe et qu'il fera simplement appel de la décision de la SFL pour diminuer sa suspension tout en assumant ses bêtises.

  • patrick perrin le 12.10.2017 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tiens bon

    courage CC

  • FC Romandie le 12.10.2017 16:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exagération ridicule

    La bonne blague ! Si un dirigeants d'un club alémanique aurait fait de même jamais la sanction aurait été aussi lourde, d'ailleurs M. Fringer lui n'a nullement été sanctionné même pas de remontrances de la part de cette commission pour ces propos souvent injurieux ... Sans parler de Téléclub (ou les commentaires sur UPS ne sont même pas en Français) et Blick journal bien connu pour sa bien vaillance envers le foot romand ont aussi du jouer leurs rôle dans ce verdict ! Bien qu'une sanction s'impose 14 mois me semble exagéré et ce comité me semble être peu sérieux voir ridicule.

Les derniers commentaires

  • Michel Felly le 15.10.2017 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    M. Constantin

    Excellent, mais M. Constantin doit toujours trouver le moyen quon parle de lui ( vente de son billet ?? !! ) cest nimpose quoo Pauvre M. Constantin Jespère quil trouvera le temps de sinscrire à un cours déducation

  • Etienne le 12.10.2017 20:11 Report dénoncer ce commentaire

    Et c'est CC qui rigole

    Ahh... La SFL frise le ridicule... 1er cas: Le footballeur Serey Die gifle un gamin ramasseur de balles innocent... 8 matchs de suspension!! 2ème cas: CC a une réaction exagérée en mettant quelques bafettes à un provocateur récidiviste répandant des propos malsains... la SFL le condamne à 100'000 chf d'amende et 14 mois de suspension dans une affaire pour laquelle elle n'est pas compétente! CC doit bien rigoler devant un tel amateurisme. On verra bien qui payera les pots cassés mais fort est à parier que ce ne sera pas CC.

  • Sunny164 le 12.10.2017 18:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au cachot

    La sanction est trop légère. Il devrait vendre le club

  • Maitre renard le 12.10.2017 18:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La baffe en diamant

    100'000 francs pour une baffe... Constantin frappe moi quand tu veux :)

  • Seth Bert le 12.10.2017 18:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Petits complots entre amis

    La CD de la SFL prend une mesure disciplinaire démesurée! Elle va créer un précédent et la prochaine fois que je vois la moindre agression autour d'un stade, j'exigerai les mêmes sanctions envers leurs auteurs, sinon je porterai plainte contre cette commission qui viole constamment le principe de l'égalité de traitement entre les parties! Ça va faire mal, je vous le promets. Fringer qui est le fautif à l'origine de cette violence toute relative, n'écope de rien bien sûr. Entre chleuhs on s'entend bien!