Football

12 juin 2018 19:57; Act: 13.06.2018 09:26 Print

Alex Miescher: «la Suisse est plus forte qu'en 2010»

Secrétaire général de l'Association Suisse de Football (ASF), Alex Miescher est un homme heureux. L'ancien nageur est ravi de l'accueil réservé à l'équipe de Suisse à Togliatti.

Une faute?

Alex Miescher, avez-vous trouvé à Togliatti des conditions idéales pour que l'équipe de Suisse puisse vivre le mieux possible cette Coupe du monde?

«Oui, sans aucun doute. Je suis ravi dans la mesure où je n'imaginais pas il y a dix mois que tout pouvait s'orchestrer aussi bien. Un travail extraordinaire a été réalisé par les organisateurs russes. L'hôtel nous offre de la place et des espaces. Quant au terrain, la pelouse est parfaite et nous avons été touchés par l'enthousiasme du public lors de notre entraînement de mardi.»

Shaqiri a été accueilli par ses fans à Togliatti

Le Jour J approche avec ce choc contre le Brésil dimanche à Rostov-sur-le-Don. Qu'attend l'ASF d'un tel match?

«Mon cahier des charges ordonne que tout soit fait pour que les joueurs puissent s'exprimer dans les meilleures conditions. Je crois que nous avons tout fait pour cela. Maintenant, à eux de jouer. Il y a huit ans, la Suisse avait battu l'Espagne à Durban dans une rencontre qui revêtait un peu le même contexte que celle de dimanche avec une entrée en lice contre l'un des grands favoris du tournoi. Je pense que la Suisse est plus forte aujourd'hui qu'en 2010. Elle a gagné en expérience. Les joueurs qui étaient déjà en Afrique du Sud savent que l'exploit est possible. Et ils ont appris qu'une Coupe du monde se prolongeait au-delà du premier match quel que soit son résultat!»

Est-ce que la question des primes a été réglée?

«Bien sûr qu'elle a été réglée. Et depuis un bon moment déjà. Les discussions se sont déroulées en bonne intelligence de la part des deux parties. Nous avons toutefois décidé de ne divulguer aucun chiffre.»

(nxp/ats)